J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

4,6 millions de personnes âgées se sentent seules

4,6 millions de personnes âgées se sentent seules

Les petits frères des Pauvres ont publié le 1er octobre, Journée internationale des personnes âgées, un rapport articulant les thématiques de la solitude, l’isolement et des territoires. Alors que 4,6 millions de Français de plus de 60 ans disent ressentir de la solitude, l’association s’est penchée sur la nature distincte de l’isolement social dans les zones rurales et urbaines, montrant que les aînés sont fragilisés par la raréfaction des commerces, des transports en commun, des services de santé et qu’ils sont les « grands oubliés des Quartiers Politique de la ville ».

L’éclairage d’Hélène-Sophie Mesnage

Hélène-Sophie Mesnage, déléguée générale adjointe de l’Unccas, fait partie des personnalités interrogées dans le cadre de ce travail. Saluant la dimension globale du rapport et la place qu’il accorde à la parole des personnes âgées, elle insiste sur le besoin d’actions de proximité pour identifier au mieux les fragilités des personnes âgées et répondre à leurs besoins. A ce titre, la souplesse d’action des CCAS, « acteurs du dernier kilomètre », est un incontestable atout.

« Dans un contexte général de dématérialisation, nous assistons assez naturellement à un regain d’intérêt pour tout ce qui relève de l’humain, à hauteur de son logement, son quartier, sa commune. Il ne s’agit pas de s’opposer à ce que permet la dématérialisation mais de redire que la vie ne se résume pas à une page d’accueil sur un site Internet. Cela vaut d’autant plus pour les personnes âgées. », déclare-t-elle (lire pages 62-63).

15 propositions pour mieux lutter contre l’isolement

« Nous sommes tous le remède », affirment les petits frères des Pauvres, exposant 15 pistes pour mieux mesurer les phénomènes d’isolement et agir auprès des personnes âgées, en s’appuyant sur l’engament citoyen du grand public.

Appelant de nouveaux outils de repérage, de pilotage et de capitalisation, l’organisation formule des propositions touchant le logement des personnes âgées (habitat intergénérationnel, habitat temporaire), les services de proximité, le transport, les lieux de convivialité, l’accessibilité numérique... toutes de nature à améliorer leur inclusion dans la cité.

Retour en haut de page