J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Vacances solidaires pour les séniors

Vacances solidaires pour les séniors

Depuis 5 ans le CCAS de Pierrefitte-sur-Seine propose, en partenariat avec l’ANCV et la ville de Pierrefitte, des séjours à prix réduit pour les habitants de plus de 60 ans et/ou à mobilité réduite. Les personnes à faible taux d’imposition ou bien non imposables bénéficient d’un rabais d’environ 40 % par l’ANCV. Pour les personnes plus aisées, les séjours restent à bas coût.

Contexte

Principaux objectifs :

  • Lutter contre l’isolement des personnes âgées
  • Permettre aux personnes âgées économiquement défavorisées de partir en vacances dans un cadre adapté
  • Favoriser l’accès à la culture pour les personnes âgées
  • Favoriser les rencontres entre les personnes âgées inscrites au service animation retraités et celles fréquentant le service animation solidaire

Au niveau de la période de départ :

  • Pour les personnes âgées : profiter de l’été dans des périodes moins chaudes et moins touristiques
  • Pour l’ANCV et les sites de séjours : prolonger la saison touristique

A l’origine, c’est l’UNRPA qui a souhaité proposer ces séjours aux personnes âgées de la commune, dans le cadre du programme « séniors en vacances » de l’ANCV. L’UNRPA avait alors sollicité le CCAS pour coordonner cette action et proposait un animateur.

Aujourd’hui, elle n’est plus partenaire de l’action. Le CCAS s’occupe seul de l’organisation des séjours en lien avec l’ANCV, de la sélection des participants et de l’accompagnement sur place.

Description

La préparation au départ

Le CCAS a signé une convention avec l’ANCV. Parmi un choix de destinations, le chef de service choisit laquelle convient aux souhaits et aux besoins des personnes âgées (en fonctions des retours des années précédentes, des rencontres des uns et des autres au gré des animations du CCAS, en fonction de l’accessibilité du lieu et de la distance par rapport à la commune, etc.), mais aussi parmi les séjours disponibles.

Le CCAS a libre choix quant à la part de personnes imposables et non imposables qu’elle souhaite faire partir. A Pierrefitte, le choix a été fait de proposer des places à respectivement environ 40 % et 60 % d’entre eux.

Après avoir géré la réservation du lieu de séjour auprès de l’ANCV, le CCAS procède aux inscriptions : il récupère les documents justificatifs de la situation fiscale des personnes et envoie la liste définitive des participants à l’ANCV. Le CCAS avance le montant des séjours au prestataire. Ensuite, l’ANCV verse au prestataire le montant de l’aide aux personnes non ou faiblement imposable (environ 185 euros dans les 2 cas) multiplié par le nombre de personnes concernées. Au besoin, les futurs vacanciers peuvent rembourser le CCAS de manière échelonnée.

Si une personne handicapée fait partie du séjour, son aidant bénéficiera automatiquement de la dotation de 185 euros, sans justification de ressources.

Les séjours se font la première semaine de septembre.

Avant le départ

Le responsable de l’unité séniors du CCAS se rend sur les lieux du séjour afin d’explorer les lieux. Puis, une réunion d’accueil des vacanciers est organisée : description du lieu de séjour, un préprogramme est proposé (que le chef de service a validé, en lien avec les activités proposés sur place par le prestataire du lieu du séjour), réponse aux questions des futurs vacanciers, etc).

Sur place

Le site du séjour peut fournir un car en fonction des excursions programmées mais autrement il n’y a pas de minibus à dispositions pour le groupe.

Communication aux habitants

Les séjours sont indiqués dans la première plaquette annuelle des animations du service animation retraités de la ville (intégré au CCAS depuis 2015). Cette plaquette est accessible aux séniors qui se déplacent aux activités du CCAS et est distribuée lors du banquet annuel des séniors (qui réunit 600 personnes sur place et 110 plateaux livrés à domicile).

Outils pour évaluer l’action

Suite aux séjours, le responsable de l’unité séniors et l’animateur relèvent les remarques, de manière informelle, des vacanciers.

Moyens

Moyens humains lors des séjours

  • Un accompagnateur du CCAS et un responsable du CCAS (pour l’accompagnement au voyage et l’animation)
  • Un chauffeur de car

Moyens humains en amont
Le responsable de l’unité séniors du CCAS

Moyens financiers

  • L’Agence Nationale des Chèques Vacances
  • La ville de Pierrefitte-sur-Seine

Bilan

Depuis les 5 ans que l’action est en place, les séjours proposés se faisaient sur la côté Atlantique (Bretagne, Vendée, Charente).

Ces séjours rencontrent un fort succès. La 1ère année, 23 personnes sont parties, une trentaine la seconde et aujourd’hui 50 personnes et une grosse file d’attente.

Les demandes étant de plus en plus nombreuses, les personnels du CCAS ont décidé de proposer des places en priorité aux personnes déjà parties les éditions précédentes, ces personnes répondant prioritairement aux critères de leur séjour solidaire. En 2016, 80 % des personnes parties l’année précédente ont souhaité partir à nouveau.

Estimation CCAS

Il faut réserver le site de séjours auprès de l’ANCV longtemps à l’avance. Le programme sénior en vacances de l’ANCV est de plus en plus plébiscité, ce qui fait que le choix des lieux de séjours est rapidement très restreint et parfois il n’y a rapidement plus de site accessible pour les personnes en fauteuil roulant par exemple.

Photo : Wikimedia Commons / Claude villetaneuse

Retour en haut de page