J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Un CIAS coordinateur de projets et force de propositions

Un CIAS coordinateur de projets et force de propositions

La communauté de communes Latitude Nord Gironde, regroupait 13 communes à sa création au 1er janvier 2000. Située au cœur des vignobles, à quelques dizaines de kilomètres de Bordeaux, cette intercommunalité s’est progressivement étendue et comptait 16 communes à l’ouverture de son CIAS en 2011.

Description

Convaincre les élus que « social » ne signifie pas que « dépenses »

L’un des défis à relever pour la création d’un CIAS, c’est de parvenir à convaincre que « le social ce ne sont pas que des dépenses » , témoigne Véronique Hammerer, directrice du CIAS Latitude Nord Gironde.

Le président de la communauté de communes, soutenu par quelques élus, a pris le temps de convaincre et de sensibiliser ses collègues pour permettre la création du CIAS. Il a notamment argumenté sur l’importance des partenariats permettant d’aller chercher des financements pour développer des projets répondant aux besoins des habitants.

Une gouvernance descendante et ascendante couplée à une méthodologie de projet

Le CIAS latitude nord gironde expérimente depuis sa création un mode de gouvernance innovant : la gouvernance ascendante. Des « groupes de travail CIAS » thématiques s’appuient sur des diagnostics de territoire et autres évaluations des projets menés par le CIAS pour faire remonter au conseil d’administration des orientations et préconisations. Charge ensuite au conseil d’administration de décider si les propositions des groupes de travail méritent d’être soumises au conseil communautaire pour modification du projet social du territoire. Ainsi, le conseil communautaire valide ou non les propositions pour une évolution de la politique sociale intercommunale.

Cette gouvernance met en relief l’indispensable réflexion avant la prise de décision. D’où l’importance de ne pas perdre de vue son objectif et de ne pas oublier que la mission principale du CIAS est d’être au service des habitants.

Parallèlement à une gouvernance ascendante, les actions du CIAS sont mises en œuvre et coordonnées par une équipe opérationnelle formée à la méthodologie de projet. Celle-ci maîtrise les techniques d’animation du territoire visant à porter efficacement les projets tout en les pérennisant grâce à la fidélisation de partenaires techniques et financiers. Les projets rayonnent sur l’ensemble du territoire, répondent aux besoins des habitants et valorisent l’implication des élus.

Le CIAS, point-relais pour les communes et les CCAS

Chacune des 16 communes du territoire intercommunal est représentée au sein du conseil d’administration du CIAS. Parallèlement, aucun CCAS n’a été supprimé lors de la création du CIAS.

Le CIAS s’attelle à valoriser le rôle indispensable des CCAS notamment pour la proximité avec les habitants et à ne pas les écarter du projet social du territoire. Des formations sur les nouveaux dispositifs sociaux sont proposées aux CCAS et aux communes. Des réunions sont régulièrement organisées avec les secrétaires de mairie pour leur permettre de se rencontrer, d’échanger entre elles. De cette façon, le CIAS peut aussi recueillir leurs témoignages sur les problématiques spécifiques qu’il n’aurait pu identifier seul et proposer des solutions rapidement. Les communes et leurs CCAS, ainsi impliqués, sont un soutien important pour le CIAS et inversement.

Lorsqu’il a fallu trouver 70 enquêteurs sur l’ensemble du territoire intercommunal pour établir un diagnostic partagé sur les personnes âgées avec la MSA, les réseaux des communes et des CCAS se sont activés efficacement. En 3 semaines, les enquêteurs étaient identifiés. Une conférence sur le sujet a suffi à les former pour leur permettre d’interroger 700 personnes en quelques semaines et d’établir ainsi le diagnostic demandé.

Des projets multiples sur l’ensemble du territoire

Le CIAS latitude nord gironde coordonne des projets multiples en répondant aux problématiques du territoire et en se fixant des objectifs simples :

  • « Favoriser le bien vieillir » , en partenariat avec la MSA, via la téléassistance, le portage des repas et les petits travaux de bricolage à domicile pour les plus de 60 ans ou ayant une incapacité temporaire ou définitive, des séjours de répit pour les aidants, la création d’une « Maison d’accueil familiale » qui propose soutien, écoute, activités et animations, et bientôt une MARPA (Maison d’Accueil et de Résidence pour l’Autonomie) qui proposera 23 logements privatifs.
  • « Faciliter la mobilité » en partenariat avec Wimoov et le Département au travers de transports à la demande pour les personnes à mobilité réduite, les plus de 75 ans mais aussi les bénéficiaires de minima sociaux et les personnes en insertion. Des réflexions sont actuellement en cours autour de projets complémentaires comme un service de location de voitures pour des travailleurs en précarité, un dispositif d’auto-partage et un garage social.
  • « Accompagner l’insertion professionnelle des jeunes » , en partenariat avec la mission locale et le Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes (CLLAJ). Le CIAS a créé deux studios meublés et indépendants disponibles en sous-location pour les jeunes en insertion.
  • « Lutter contre les violences conjugales » , en partenariat avec le CCAS de Saint André de Cubzac, le CIAS de Bourg en Gironde, la MSA et la Fondation de France. Un programme de manifestations culturelles est organisé : expositions, projections, soirées thématiques, conférences etc. ayant pour objectifs de sensibiliser, informer et marquer les esprits. En complément, le CIAS propose hébergements d’urgence et accompagnement à l’accès aux droits pour les femmes victimes de violences dans le couple.
  • « Favoriser un meilleur accès à la santé » grâce à la mise en place en 2015 d’un pôle de santé pluridisciplinaire pour lutter contre la désertification médicale, coordonner les parcours de soins, etc. en s’appuyant sur un réseau partenaire de structures hospitalières, sociales et médico-sociales. Cette initiative a d’ailleurs reçu le prix de l’innovation sociale en 2015 et le prix SELAQ (Salon des élus locaux et agents publics de la Nouvelle Aquitaine) en novembre 2016.

Un changement de périmètre à venir qui soulève des questions

Aujourd’hui, et bien que son avenir soit questionné par le possible retrait de 5 communes de son périmètre en application du Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) adopté en mars 2016, le CIAS Latitude Nord Gironde continue de développer ses projets sur le territoire intercommunal. L’UNCCAS était présente à l’inauguration de ses nouveaux locaux le 4 octobre dernier et a pu constater le rayonnement du CIAS au vu de la centaine d’invités présents. Cette inauguration a aussi permis d’ouvrir officiellement un point d’accès aux droits, le 6ème en Gironde, dans les nouveaux locaux du CIAS en présence du président du tribunal de grande instance de Bordeaux.

En Résumé

  • Un temps de sensibilisation des élus du territoire nécessaire à la création du CIAS
  • Gouvernance ascendante et méthodologie de projets : éléments essentiels au fonctionnement du CIAS
  • Des projets coordonnés en partenariat avec d’autres acteurs
  • Un point d’accès au droit inauguré au sein du CIAS
  • Un changement de périmètre susceptible de mettre en péril l’avenir du CIAS

Photo : Wikimedia Commons / Jack ma

Retour en haut de page
}