J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Synathina : une initiative athénienne récompensée par Eurocities

Synathina : une initiative athénienne récompensée par Eurocities

Eurociities est un réseau réunissant les grandes villes européennes, présidé depuis le 20 novembre par la ville de Gand, en Belgique. Tous les ans, il décerne un prix comportant trois catégories : innovation, coopération et participation. Pour l’édition 2016, la ville d’Athènes a remporté le prix de l’innovation avec le projet SynAthina, permettant de s’appuyer sur des activités de terrain pour créer des outils efficients pour le plus grand nombre.

Suite à la crise financière et sociale en Grèce, le pays a vu l’émergence d’une société civile très active. Avec SynAthina, la Ville d’Athènes entend s’appuyer sur ce mouvement. Sa vocation est double : faciliter la réponse à des problématiques locales et développer une culture nouvelle d’élaboration des politiques publiques.

En effet, la capacité opérationnelle de la ville d’Athènes a été considérablement réduite tant par la crise que par les mesures d’austérité. De surcroît, des règlements obsolètes sont venus gêner la mise en place de réformes qui auraient pu s’avérer utiles, surtout en période de crise, provoquant une perte de confiance des habitants envers les institutions. Aussi, sur la base du volontariat, de nombreux citoyens se sont-ils engagés pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés localement. De multiples initiatives de terrain socialement innovantes ont alors vu le jour pour répondre aux problèmes de pauvreté, d’itinérance...

Ancienne documentaliste, Amalia Zepou s’est intéressée à ces initiatives et a vu leur potentiel. Elle s’est donc rapprochée de la ville d’Athènes pour imaginer un cadre et des instruments afin les soutenir. D’abord nommée conseillère du Maire, elle a été élue en qualité d’adjointe pour la société civile et a alors décidé de créer un nouveau modèle pour mieux utiliser la capacité des citoyens à trouver des solutions efficaces et rapides.

Son ambition : permettre à la municipalité de capitaliser ces initiatives collectives et d’intégrer de nouvelles méthodes de travail dans les services administratifs locaux. Un outil informatique a vu le jour pour recenser, coordonner et appuyer les efforts des citoyens. L’obtention d’un prix a permis ensuite de développer une véritable plateforme d’innovation sociale.

Elle permet de recenser et promouvoir les projets citoyens locaux, mais aussi de lancer des appels publics pour recruter des bénévoles ou collecter du matériel. Une structure les met ensuite en contact avec des sponsors, des ONG, des entreprises qui sont en capacité d’offrir des conseils et connaissances, des fonds, des équipements. Des milliers d’internautes se sont connectés pour obtenir des informations sur ces initiative qui peuvent porter sur les espaces publics, les activités culturelles, la santé, l’environnement...

La valeur ajoutée de l’initiative

Ce recensement rend les initiatives accessibles pour tous, y compris pour les institutions municipales. Les données sont analysées et permettent de mieux identifier les problèmes auxquels sont confrontés les citoyens et leurs préoccupations. Ces éléments d’analyse peuvent permettre à la ville d’identifier les meilleures pratiques et comment les intégrer dans la redéfinition des services au public.

L’un des projets de la plateforme a permis par exemple le transport de marchandises invendues par les agriculteurs vers ceux qui en ont besoin. Un autre a amélioré le nettoyage des rues et des graffitis. Un organisme de santé, qui gère 70 cliniques gratuites pour les personnes ne disposant pas d’assurance santé, s’est également appuyé sur SynAthina.

Une initiative illustre particulièrement bien l’utilité de l’engagement du public dans les réformes. Vide depuis 10 ans, le marché Kypseli est un bâtiment qui nécessitait des rénovations en vue d’une nouvelle utilisation. La plateforme a permis de soumettre plus de 470 propositions pour sa reconversion et ce lieu est maintenant devenu un centre urbain réunissant des espaces de travail, des espaces verts, des lieux de culture, des magasins, des bureaux, des services municipaux et un pavillon d’exposition.

De projet pilote, SynAthina est devenu un outil de l’autorité locale pour l’engagement citoyen, offrant un cadre de participation à une part de la population d’Athènes qui a tendance à être socialement exclue.

Retour en haut de page