J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Surendettement : étude de la Banque de France

Surendettement : étude de la Banque de France

La Banque de France a publié le 28 février la dernière édition de son enquête typologique sur le surendettement des ménages.

Evolution des facteurs de surendettement

Constatant une augmentation de 15 % de l’endettement moyen depuis 2011, elle relève une évolution de ses causes :

  • la part des crédits à la consommation est en nette diminution. Elle représentait encore 58,2 % en 2011, contre 39,3 % en 2016.
  • celle de l’endettement immobilier, qui représentait 22,6 % en 2011 contre 35,3 %, en 2016, est en revanche en augmentation, avec un endettement moyen par dossier de 107 987 euros, soit 12 735 euros de plus qu’il y a cinq ans
  • la part des arriérés de charges courantes et des autres dettes, recoupant des réalités diverses (loyer, énergie, transports, dettes familiales, cautions...), passe pour sa part de 17 à 23, 6 %.

Des difficultés persistantes pour certains publics

La Banque de France souligne une prédominance persistante des personnes vivant seules (célibataires, séparés et divorcés, veufs) qui représentent 66,1 % des dossiers de surendettement.

Les locataires continuent de représenter une nette majorité des dossiers (76,3 %), avec une progression de la part de propriétaires accédants (qui passe de 6,1 % en 2011 à 8,3 % en 2016).

La part de personnes sans emploi continuent pour sa part d’augmenter :

  • 28,7 % des dossiers pour surendettement concernent en 2016 des personnes au chômage, contre 25,6 % en 2011,
  • 12,4 % concernent des personnes sans profession, contre 11,7 % en 2011,
  • 10,1 % concernent des personnes sans activité, chiffre identique à celui de 2011.

Téléchargements :

La Banque de France aux côtés des CCAS/CIAS

L’UNCCAS et la Banque de France ont conclu un partenariat depuis juillet 2013 afin de contribuer au rapprochement des succursales départementales de la Banque de France avec les CCAS, les CIAS et les UDCCAS. Grâce à cette convention, la Banque de France peut proposer gratuitement des actions d’information et de formation à destination des agents des CCAS et CIAS.

En savoir plus

Retour en haut de page