J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Rencontr’Activ

Rencontr'Activ

L’action, lancée en 2014, permet aux personnes en situation d’isolement de se rencontrer et d’organiser des sorties qu’elles n’oseraient pas faire seules. Lors de temps conviviaux, les participants peuvent exprimer librement et collectivement leurs souhaits d’activités, avec le soutien des travailleurs sociaux. Ils organisent des sorties, découvrent les activités de la ville et tissent des liens, parfois amicaux avec d’autres habitants.

Cette action avait été présélectionnée par l’UNCCAS dans le cadre des Prix de l’Innovation Sociale Locale 2016.

Contexte

L’origine de l’action « Bouguenais Rencontr’Activ » repose sur 3 degrés de participation des usagers

La consultation : repérage et recueil d’un besoin parmi les personnes suivies par le CCAS

Les 2 travailleurs sociaux du CCAS, reçoivent des personnes seules et couples sans enfant, âgés de 25 à 65 ans. Dans le cadre des accompagnements individuels, les Bouguenaisiens font état d’un sentiment de solitude, d’inutilité sociale, d’ennui… notamment en raison d’une absence d’activité professionnelle entraînant une perte de relation extérieure. Emettant l’hypothèse que ce sentiment d’isolement social peut être partagé par d’autres, à l’été 2014, les travailleurs sociaux font passer un questionnaire relatif aux activités de loisirs et aux sorties (questionnement sur leurs souhaits, liens quotidiens avec l’extérieur et activités déjà pratiquées).

La concertation : prise en compte de l’avis des personnes

En septembre 2014, les 24 personnes ayant répondu aux questionnaires sont conviées à une réunion afin de leur restituer les éléments de réponses et d’en échanger. 11 sont venues et se sont montrées très intéressées par la démarche participative. Une seconde rencontre, puis des rencontres régulières sont organisées pour rechercher ensemble des réponses aux souhaits exprimés.

La co-construction : définition partagée des modalités de fonctionnement

Dès le départ, les membres se sont mis d’accord sur une rencontre régulière le mardi de 14 heures à 16 heures, au sein de Maison Pour Tous. Les membres souhaitent ouvrir le groupe à toute personne partageant leur de sortir de chez elle et de faire des rencontres. Les entrées et sorties dans le groupe sont permanentes. A l’aide de la technique du brainstorming, les participants ont choisi le nom du groupe : « Bouguenais Rencontr’Activ ».

La parole est laissée aux participants pour exprimer librement leurs idées d’activités. Au-delà de ces envies d’activités, un certain nombre de freins ont été évoqués : la dimension économique, l’absence de moyen de transport et le besoin d’être accompagné physiquement. Les discussions de l’année 2015 ont permis

Démarrage de l’action

À la suite de l’enquête menée auprès des usagers du CCAS, une première rencontre a eu lieu en septembre 2014. Les référentes ont alors demandé à chaque personne d’exprimer leurs principaux souhaits de sortie. Pour concrétiser collectivement les besoins exprimés individuellement, les modalités de fonctionnement du groupe ont dû être définies par les membres.

Description

Finalité de l’action

Lutter contre l’isolement social

Principaux objectifs

  • Favoriser le lien social
    • Proposer des temps d’échanges et de convivialité
    • Mettre en relation des personnes habitant la même commune
  • Faciliter l’accès aux sorties culturelles et aux loisirs
    • Identifier les différentes ressources du territoire (ex. réunion au sein des structures, intervention de partenaires locaux, documentation)
    • Mettre en lien de manière individuelle et/ou collective
    • Soutenir les sorties collectives (tarif adapté, recherche de transport…)
  • Développer l’autonomie des personnes
    • Laisser libre cours aux idées de sorties de chaque participant
    • Impliquer les personnes dans la préparation et l’organisation des sorties
    • Réaliser des sorties accessibles à tous financièrement pour que les personnes y retournent de manière autonome
    • Mobiliser et valoriser les potentialités de chacun

Fonctionnement

Composition du groupe

 
Dès la première rencontre, les membres ont décidé d’ouvrir de façon permanente le groupe aux habitants de Bouguenais. Ils peuvent donc inviter des personnes à participer aux rencontres du groupe et les travailleurs sociaux peuvent orienter des personnes reçues en rendez-vous individuel.

En 2014-2015, le groupe oscillait entre 4 et 11 participants.

En 2015-2016, le groupe est plus grand, il y a entre 8 et 16 participants.

Rythme des rencontres

 
En 2014/2015, les rencontres avaient lieu environ tous les 15 jours, hors vacances scolaires, en fonction des disponibilités de chacun.

En 2015/2016, le rythme a évolué au fil des besoins des personnes. La 1ère année, les personnes éprouvaient parfois des difficultés à se mobiliser d’une fois sur l’autre (oubli du jour, de l’heure…). A partir de septembre 2015, une rencontre fixe, le 2ème mardi après-midi du mois est instaurée et clairement identifiée comme le temps convivial permettant au groupe de se retrouver et d’exprimer leurs envies et d’organiser le projet retenu.

Lieu

 
En 2014/2015, le lieu pouvait changer d’une rencontre à l’autre dans différentes salle de réunion/site municipal (Maison Pour Tous, mairie, cybercentre, etc.) en fonction des souhaits.

Depuis septembre 2015, les rencontres se déroulent dans la salle d’activités de Maison Pour Tous, les membres ayant exprimé le souhait de ne pas changer de lieu à chaque fois. Maison Pour Tous est pour eux un lieu proposant différentes activités et projets au sein desquelles chacun peut prendre part.

Déroulé des rencontres

 
Les personnes viennent librement. Les rencontres ont lieu en 2 temps : un premier qui se veut convivial afin de permettre aux participants de se connaître, faire émerger des centres d’intérêt communs et prendre connaissance des actualités locales (sorties, spectacles, loisirs divers). Autour d’un café, les débats sont libres, avec une écoute attentive et bienveillante des travailleurs sociaux pour que les sujets restent autour de la culture, les loisirs, l’échange, la solidarité, les bons plans…

La transition se fait ensuite vers un temps d’échanges plus structuré, à partir d’un sujet, d’une parole exprimée lors du temps convivial : choix, organisation d’une sortie, intervention éventuelle de personnes extérieures. Lors de ce second temps, les travailleurs sociaux ont soumis le dossier de candidature que nous présentons afin d’échanger sur la présentation du groupe à un jury. Les membres ont validé la participation à ce concours et proposé de témoigner.

Compte-rendu

 
En 2014/2015, les membres avaient exprimé le souhait de recevoir un compte-rendu des rencontres.
Ce document était rédigé par les travailleurs sociaux.

En 2015/2016, les travailleurs sociaux ont proposé l’envoi d’une invitation pour chaque rencontre avec une synthèse des échanges passés et le programme convenu par le groupe à la rencontre précédente.
Cette proposition a été adoptée par les participants. L’envoi d’un compte-rendu professionnel est envoyé aux partenaires par les travailleurs sociaux après chaque rencontre mensuelle.

Relance téléphonique

 
En 2014/2015, les travailleurs sociaux rappelaient les membres deux à trois jours avant chaque rencontre en plus de l’envoi de l’invitation. Cette démarche était importante pour les mobiliser. Les personnes disaient se sentir attendues et cela facilitait la participation.

En 2015/2016, la relance est plus ponctuelle puisqu’avec l’instauration d’une date et d’un lieu fixe, les personnes ont un repère. Les travailleurs sociaux rappellent les personnes individuellement quand elles le jugent pertinents.

La communication

 
Les participants souhaitent faire connaître le groupe et souhaitent rencontrer toujours plus de personnes. Ainsi, la communication se fait par flyers et affiches (distribués au sein des services municipaux essentiellement, et dans le mensuel de la Ville. Les outils de communication sont toujours faits en lien avec les membres du groupe. Sur présentation de maquettes et flyer, les membres ont choisi les couleurs et le dessin représentant le groupe. D’autre part, ils ont créé un panneau à partir d’un article du journal mensuel qui leur est consacré. Il est affiché dans la salle des rencontres.

Télécharger le flyer

Les outils pour évaluer l’action

Outils d’évaluation globale de l’action

  • Outil « Monsieur Patate » utilisé en 2015
  • Retour individuel des participants auprès des travailleurs sociaux en cours d’année
  • Questionnaire d’évaluation en fin d’année 2016

Indicateurs permettant d’évaluer les objectifs généraux

Favoriser le lien social

 

  • Participation aux rencontres du groupe
  • Echanges entre les membres du groupe
  • Lien entre les participants à l’extérieur du groupe

Faciliter l’accès aux sorties culturelles et aux loisirs

 

  • Sorties réalisées
  • Inscription aux activités proposées sur le territoire (atelier vannerie, bénévolat Maison Pour Tous…)

Développer l’autonomie

 

  • Sorties réalisées sans professionnel
  • Covoiturage organisé spontanément entre les participants
  • Adhésion prise à Maison Pour Tous
  • Recherche de financement pour les sorties

Moyens

Moyens humains

Deux travailleurs sociaux, soit 0.20 ETP mobilisé par l’action.

Leurs fonctions :

  • Préparation des rencontres : recensement des actualités locales à transmettre, ordre du jour, réservation de salle, envoi des invitations, relance téléphonique éventuelle
  • Animation des rencontres mensuelles
  • Accompagnement physique éventuel lors des sorties extérieures
  • Soutien technique à l’organisation des sorties du groupe
  • Rédaction des compte-rendus des rencontres mensuelles à destination des partenaires
  • Lien avec les partenaires pour faciliter les orientations et connaitre les actualités respectives
  • Encaissement des participations financières éventuelles lors des sorties

Moyens matériels

Salle, tables et chaises, paperboard, accès internet, téléphone, convivialité (boissons, gâteaux…).

Budget / coût de l’opération

DépensesRecettes
Frais de communication
(flyers, affiches)
142,20 € Financement service communication 142,20 €
Frais de convivialité 129,88 € Financement service restauration 129,88 €
Financement des sorties MPT + CCAS 238,50€ Participation des usagers* 34 €
Matériel Utilisation gratuite
Subvention MPT et CCAS 204,50 €
TOTAL DEPENSES 510,58€ TOTAL RECETTES 510,58€

De janvier à novembre 2015, le centre socioculturel de la Ville « Maison Pour Tous » a soutenu le lancement de l’action à travers une subvention. A compter de novembre 2015, le CCAS a dédié un budget à cette action (voir explication rubrique « ils financent l’action »)

Délibération du CA du CCAS DU 23/11/2015

 
Pour les sorties organisées payantes : application d’un tarif adapté aux ressources des personnes, prise en charge de la différence par le CCAS.

  • 2€ : personnes bénéficiaires des minima sociaux
  • 4€ : personnes non imposables
  • 6€ : autres situations

Bilan

Au départ, les travailleurs sociaux souhaitaient répondre aux besoins du public, sans savoir par quel moyen. La co-construction avec les usagers permet de créer un espace d’échange relativement libre, d’adapter au fur et à mesure les rencontres pour être en phase avec le besoin du public. La fréquentation à la hausse au fil des mois montre que l’action répond à un réel besoin.

Éléments quantitatifs

  • En 2014/2015, participants à 1 rencontre minimum : 15
  • Nombres de participants lors des rencontres : de 4 à 11 participants (moyenne de 6 par rencontre)
  • En 2015/2016, participants à 1 rencontre minimum dans l’année : 32
  • Nombre de participants lors des rencontres : de 10 à 18 participants (moyenne de 13 par rencontre)

Éléments qualitatifs (données 2015/2016)

Favoriser le lien social

 

  • Participation aux rencontres du groupe : 32 participants à 1 rencontre ou +
  • Participation régulières aux rencontres : 13 participants en moyenne (de 10 à 18)
  • Échanges entre les membres du groupe : il est régulièrement compliqué de clôturer les échanges
  • Lien entre les participants à l’extérieur du groupe : 2 sorties (connues par les travailleurs sociaux) ont été réalisées en sous-groupe (pêche à pied, repas).

Faciliter l’accès aux sorties culturelles et aux loisirs

 

  • Sorties réalisées via Bouguenais Rencontr’Activ : Sorties château, muséum, sorties spectacles, bowling, co-organisation et participation à un loto, sortie Clisson…
  • Participation aux activités proposées par Maison Pour Tous et le CESAM : Café Rénov’Objet, Petit Déj, sorties nature, sorties spectacles, ateliers cuisine

Développer l’autonomie

 

  • Sorties organisées en groupe mais réalisées sans professionnel : bowling, vide-grenier
  • Covoiturage organisé spontanément : 3 personnes covoiturent régulièrement
  • Adhésion prise à Maison Pour Tous : 11
  • Recherche de financement pour les sorties : souhait des participants de tenir un stand dans un vide grenier dont les recettes reviennent au groupe pour l’organisation d’une sortie plus couteuse en fin d’année
  • Bénévolat : 9

La parole aux participants

Bouguenais Rencontr’Activ c’est quoi ?
« Pouvoir avoir accès à des sorties à moindre coût. Se rendre des services, avoir des échanges. », Céline
« Retrouver une dynamique. Eviter l’enfermement. Avoir des idées, les partager, les mettre en œuvre, s’amuser. », Josianne

Qu’est-ce que le groupe vous apporte ?
« Je viens quand je m’embête, ça me permet de rigoler, de rencontrer du monde, de m’amuser. », Christian
« On se voit en dehors. On partage des repas, des cafés. Je ne connaissais pas Maison Pour Tous avant. », Céline
« C’est intéressant, ça aide pour rencontrer du monde. Plus qu’on est de fous, plus on rigole. », Luc

Freins persistants

 

  • Difficultés pour certaines personnes de prendre part aux échanges en groupe
  • L’aspect financier limite le choix des sorties et peut créer des disparités au sein du groupe

Pour continuer dans la démarche de démocratie participative, une réunion partagée entre les usagers, les partenaires et les travailleurs sociaux a été mise en place pour faire un bilan partagé des rencontres mensuelles et ponctuelles.

Estimation CCAS

Cette action peut être développée sur d’autres territoires, le sentiment de solitude pouvant être présent partout.

Photo : CCAS de Bouguenais
Selbymay / Wikimedia Commons

Retour en haut de page