J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Programme d’accompagnement gagnant des élèves (PAGE)

Programme d'accompagnement gagnant des élèves (PAGE)

Le dispositif PAGE a pour objectif de prévenir le décrochage scolaire des jeunes collégiens et lycéens à l’occasion d’une sanction d’exclusion temporaire de leur établissement en proposant une prise en charge éducative complète pendant la période d’interruption, visant à les remobiliser dans leur parcours scolaire.

Contexte

La Ville de Carvin a confié à son CCAS la mission d’animer et coordonner une politique municipale de réussite éducative, en lien étroit avec le programme de réussite éducative (porté par la caisse des écoles). Comme l’attestent de nombreuses études officielles mais aussi l’analyse annuelle des besoins sociaux réalisée par le CCAS, la réussite éducative est fortement (mais non exclusivement) corrélée à des problématiques socio économiques affectant le jeune et son environnement familial. 
Sur le terrain, les équipes pédagogiques des établissements secondaires de Carvin témoignent d’un accroissement des problématiques d’absentéisme, de violence et d’incivilités parmi les élèves, ce qui se traduit entre autres par un accroissement des sanctions d’exclusions temporaires de l’établissement. Bien que la sanction constitue un moyen nécessaire à la préservation de la continuité de la vie scolaire, les textes officiels soulignent que « la période transitoire d’interruption de la scolarité ne doit pas se réduire, pour l’élève, à un temps de désœuvrement ». 
Malgré tous les efforts et dispositifs déployés en interne par les établissements, il ressort que ces derniers sont en recherche de nouveaux outils et collaborations avec les acteurs du territoire. Le CCAS de Carvin est depuis janvier 2012, chef de file d’un projet de coopération transfrontalière relative à la réussite éducative, intitulé « Villes apprenantes » (cofinancé par le programme INTERREG IVA 2 Mers). Ce projet a permis de mettre en valeur un dispositif original élaboré par la municipalité de Turnhout (Belgique) de prise en charge des jeunes collégiens et lycéens exclus temporairement de leur établissement : « Time Out ». 
PAGE constitue ainsi une déclinaison adaptée au contexte français de ce programme expérimenté avec succès depuis plusieurs années par la municipalité de Turnhout : « Time Out » permet aujourd’hui à 80 % des élèves primo exclus et accueillis par ce dispositif de terminer ensuite leur année scolaire sans nouvelle exclusion.

Description

Les équipes de référents socio éducatifs de PAGE accueillent et proposent une prise en charge de jeunes collégiens et lycéens exclus aux conditions suivantes :- être élève d’un des deux collèges publics de Carvin faisant l’objet d’une mesure d’exclusion temporaire d’une durée minimale de 3 jours (et dans la limite du plafond de 8 jours fixé par la loi),- avoir donné son accord formel (ainsi que leur représentant légal) pour être pris en charge.
Le dispositif peut accueillir au plus 5 jeunes simultanément. Il est piloté collectivement par les responsables d’établissement, le CCAS, la Ville et la caisse des écoles. Il est animé par une équipe de référents socio éducatifs et d’autres conseillères sociales et familiales du CCAS. Le dispositif s’appuie en outre sur le concours d’un certain nombre de partenaires et intervenants externes.
Les jeunes seront accueillis et pris en charge à temps plein (9h à 17h, sauf le mercredi de 9h à 12h) dans un local aménagé. L’orientation est faite par l’établissement. L’intégration du jeune dans le dispositif est conditionnée par la signature préalable d’une convention quadri partite. Chaque jeune accueilli bénéficie d’un plan d’action personnalisé systématiquement structuré autour de deux catégories d’activités :1. Le suivi des travaux d’intérêt scolaire : PAGE surveille et si besoin accompagne les jeunes dans la réalisation des travaux confiés par leur établissements, sans se substituer à la mission de l’Education nationale ; l’enjeu étant d’éviter un décrochage par rapport au suivi du programme scolaire pendant la période d’interruption. 2. Participation à différentes activités éducatives de remobilisation : rebondir sur les problématiques rencontrées par les jeunes, à l’origine de leur exclusion. Ces activités ont pour objectif de déclencher une prise de conscience, de libérer la parole et de répondre à des attentes correspondant à un projet de vie ou professionnel. L’enjeu est ici de remobiliser, revaloriser la place du jeune dans son parcours scolaire et de mettre en place les conditions d’un retour apaisé dans l’établissement. Ces activités éducatives prennent différentes formes : - ateliers collectifs d’expression et d’échange (sur la communication, la gestion de conflit, sur l’estime de soi…), animés par l’équipe de PAGE et faisant appel à différents outils pédagogiques et supports tels que le théâtre ;- ateliers thématiques autour de la construction d’un « projet de vie » et/ou d’un projet d’orientation professionnelle animés par des partenaires locaux : CCAS et Point information jeunesse – Ville, partenaires du secteur sanitaire…- participation à des activités de bénévolat, en lien avec le réseau caritatif local (« village des solidarités ») et immersion dans une entreprise privée, en lien avec Carvin Entreprises, le club d’entreprises locales.
Le dispositif s’attache par ailleurs à mobiliser les parents tout le long de la période de prise en charge du jeune, en mettant en place par exemple un temps d’accueil spécifique et convivial entre parents et l’équipe de référents socio éducatifs. En cours de prise en charge et afin de préparer le retour du jeune dans son établissement, une intervenante de PAGE peut faire un lien avec la classe du jeune. 
Au terme de la période de prise en charge, une rencontre individuelle avec le jeune, la famille, un membre du dispositif et le référent PRE permet de réaliser un bilan, de préparer un retour dans le collège et de préparer la mise en place d’un accompagnement individuel. Un bilan oral et écrit est adressé à l’établissement le dernier jour de prise en charge par le dispositif. Une rencontre tripartite (jeune/référent PAGE/établissement) est organisée dans le délai d’un mois après la réintégration du jeune dans son établissement.

Moyens

Moyens humains pour la coordination et le suivi : 
- 1 coordonnatrice du programme de réussite éducative (PRE) de Carvin,
- le directeur du CCAS. PAGE.
Moyens humains pour l’animation du dispositif : 
- 2 référentes Famille du PRE, 
- 1 conseillère conjugale et familiale intervenant régulièrement en milieu scolaire,
- 3 assistants socio éducatifs, recrutés en emploi d’avenir.

Moyens matériel : Un local est mis à disposition par la Ville, situé dans une ancienne école. Des moyens documentaires, pédagogiques permettent la qualification des activités proposées.

Bilan

Le dispositif a été officiellement lancé en octobre 2013. Une première évaluation en mai 2014 a permis de tirer une série de constats et de préconisations. Le dispositif PAGE a permis de renforcement des liens et la collaboration entre l’Education nationale et l’ensemble de la communauté éducative. Les responsables d’établissement observent tous, à différents niveaux, un début de changement positif dans le climat scolaire ainsi qu’un changement au niveau des pratiques professionnelles internes (approche de l’exclusion, suivi des jeunes exclus, bienveillance). Les animateurs de PAGE constatent que les jeunes accueillis sont en très grande majorité acteurs et impliqués dans leur parcours. Leurs parents sont systématiquement associés, à divers degrés (accueil physique ou téléphonique). Toutefois, on notera à cette étape de l’expérimentation des besoins de réajustement vis à vis des points suivant : - difficulté à accueillir simultanément plusieurs jeunes et donc de créer un « collectif »,- certains jeunes accueillis ont des problématiques trop « lourdes », pour lesquelles PAGE n’est pas le dispositif approprié,- un retour dans l’établissement généralement mal vécu, suivi de « rechutes » au niveau du comportement,- une difficulté à maintenir un lien régulier avec le jeune et sa famille, après la fin du parcours dans PAGE (mise en place d’un accompagnement individuel par l’équipe du PRE).
Plusieurs préconisations ont été formulées :
- anticiper davantage le prononcé de l’exclusion et de l’entrée dans PAGE,- prévoir un calendrier fixe des périodes d’accueil (une semaine par mois),- développer les modalités d’un retour « progressif » des jeunes dans leur établissement,- renforcer les modalités de mobilisation des parents dans le dispositif PAGE,- mieux référencer le dispositif auprès des équipes internes des établissements.

Estimation CCAS

Ce dispositif illustre l’engagement d’un CCAS, acteur du champ de l’action sociale, dans la réussite éducative et lutte contre le décrochage scolaire. Au travers de PAGE, le CCAS s’est ainsi doté d’un service d’action socio éducative.Le dispositif PAGE s’inspire d’une expérience mise en œuvre dans un autre contexte territorial et éprouvée depuis plusieurs années. La démarche de transfert de pratiques d’un autre territoire européen constitue en soi une innovation, puisqu’elle implique un processus d’acculturation mais aussi d’adaptation au contexte national et local, susceptible de réinterroger nos propres pratiques. Concrètement, le transfert s’est traduit par l’organisation de réunions d’échange entre les partenaires de la communauté éducative locale carvinoise et ceux de la ville de Turnhout (Belgique), à trois reprises (juin, novembre 2012 et octobre 2013). 
La mise en place de cette démarche a favorisé un renforcement des liens entre acteurs de la communauté éducative locale, permettant d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion commune telles que :- prévention du décrochage scolaire : repérage et modalités d’intervention dès les premiers signes de décrochage,- parentalité : comment encourager l’implication des parents les plus défavorisés dans la scolarité de leurs enfants, leur lien avec l’école,- climat scolaire : lutte contre les violences intra et extra scolaires, ouverture de l’école sur le territoire (et inversement)…
Plus fondamentalement, cette action s’inscrit dans un processus de réorientation de la stratégie du CCAS vers la prévention et les interventions précoces – lutter contre la reproduction des inégalités sociales en misant sur la réussite éducative des enfants et de leurs parents en difficulté sociale.

Photo : Wikimedia Commons / Jérémy Jännick

Retour en haut de page