J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Points Conseils Budget : Bilan de la journée du 4 octobre

Points Conseils Budget : Bilan de la journée du 4 octobre

Le mardi 4 octobre, 8 des 10 CCAS/CIAS engagés dans l’expérimentation des Points Conseil Budget se sont réunis à l’initiative de l’UNCCAS pour échanger sur la mise en œuvre des PCB ainsi que rencontrer l’équipe nationale en charge du suivi de l’expérimentation et la Banque de France, partenaire de longue date de l’UNCCAS.

Le tour de table de la matinée a été consacré à la façon dont chaque CCAS/CIAS s’est saisi de l’expérimentation, ce qui a permis de faire remonter divers constats.

Les principaux points positifs

  • Les partages d’informations et les échanges entre acteurs engagés dans l’expérimentation (que ce soit entre PCB1 ou avec certains PCB2) ;
  • L’évolution des pratiques professionnelles, via les échanges avec les autres acteurs et certains outils (comme les modèles de courriers, la charte d’accompagnement) ;
  • La valorisation et la reconnaissance d’un travail en matière de conseils budgétaire souvent déjà effectué par les CCAS/CIAS participant à l’expérimentation ;
  • L’apport d’une réponse à un besoin réel d’accompagnement et de conseil budgétaire chez les habitants, et la possibilité d’atteindre un nouveau public.

Les difficultés et freins rencontrés

  • Les outils proposés (en particulier le système d’information temporaire) sont intéressants, mais trop complexes et chronophages à utiliser. De plus, les objectifs du SI étaient peu clairs, ce qui a freiné son utilisation par les CCAS/CIAS ;
  • La distinction entre PCB1 et PCB2 n’est pas toujours pertinente, car il arrive très souvent aux CCAS/CIAS d’accompagner les usagers dans des négociations avec des créanciers (avec le bailleur, le vétérinaire, l’énergéticien…). Il existe aussi une crainte de perdre certains publics en les renvoyant trop tôt vers le PCB2 et un accompagnement à distance ;
  • Les moyens humains sont contraints car aucun financement particulier pour les PCB1 n’a été dégagé : les CCAS/CIAS sont donc inquiets d’une éventuelle augmentation à venir du public, à laquelle ils ne pourraient peut-être pas toujours répondre ;
  • Le manque de formations et de temps d’échanges organisés à l’échelle territoriale : certains PCB1 se retrouvent régulièrement (comme dans l’Hérault) mais c’est loin d’être le cas partout, et il semble qu’il y ait parfois un défaut d’animation territoriale.

Les CCAS/CIAS ont également pu dialoguer avec Alice Clerici, cheffe de projet PCB à la DGCS, ainsi que Nina Conti, chargée de suivre les PCB pour l’ANSA. Ces échanges ont essentiellement porté sur l’outil informatique et sur l’incertitude entourant la suite de l’expérimentation et l’éventuelle généralisation.

L’après-midi s’est ensuite déroulé dans les locaux de la Banque de France, en présence d’Isabelle Thouzery, de Christophe Reynaud et d’Astrid Delacour. Ce fut l’occasion de faire un point sur l’actualité en matière d’inclusion bancaire : surendettement, nouveaux dispositifs au 1er juillet 2016, droit au compte, ainsi que d’évoquer les évolutions à venir concernant le traitement du surendettement. La Banque de France, désignée opérateur national de l’éducation financière de la population, a présenté son projet de portail dédié à l’éducation financière et budgétaire (prévu pour début 2017) à l’ensemble des CCAS et CIAS présents. Une discussion sur les éventuels besoins en formation et en information budgétaires des travailleurs sociaux des CCAS/CIAS a également pu avoir lieu.

L’UNCCAS tient à remercier l’ensemble des participant-e-s à cette journée, et en particulier les CCAS d’Agde, Dammarie-les-Lys, Lomme, Montpellier, Reims, Tourcoing, Tournefeuille et le CIAS du pays de Nierderbronn-les-Bains.

Pour en savoir plus sur cette journée ou sur l’expérimentation des Points Conseil Budget, vous pouvez contacter Sarah Lecouffe : slecouffe@unccas.org.

Retour en haut de page