J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Parcours de santé et des sens pour les seniors

Parcours de santé et des sens pour les seniors

Le foyer-logement de l’Ourme à Montfort sur Meu a choisi de développer un parcours santé pour ses résidents, dans le cadre d’une politique d’accompagnement au bien-être et à la santé. Véritable espace de remise en forme, il permet de proposer des séances de maintien de la tonicité musculaire et de son renforcement, de travailler sur les repères spatio-temporels et sur l’équilibre, tout en favorisant la convivialité et le plaisir.

Contexte

Le vieillissement est un processus physiologique qui affecte tous les systèmes de notre organisme et en particulier l’appareil locomoteur. Pour cette raison, toutes les personnes et à fortiori les personnes âgées devraient avoir une activité physique régulière et adaptée, essentielle au maintien de leur bien-être.Bon nombre d’études montrent qu’une douzaine de séances d’activité physique bien conduites et adaptées peuvent rattraper six mois d’inactivité chez le sujet âgé. Le plan national Sport-Santé-Bien-être permet désormais à tous les établissements de s’inscrire dans cette démarche en proposant des initiatives tournées vers la prévention et le bien-être en établissement d’hébergement pour personnes âgées.

Description

Les objectifs de ce parcours santé seniors sont : 
- favoriser le maintien de l’autonomie et du bien-être des personnes âgées,
- encourager la pratique d’une activité sportive adaptée, avec des exercices sélectionnés en fonction des besoins et des capacité des résidents,
- prévenir les chutes et préserver l’équilibre,
- solliciter les différents sens,
- ouvrir l’établissement sur l’extérieur.
Les effets attendus : 
- un mieux-être physique et psychologique des résidents,
- amélioration de l’autonomie des résidents,
- diminution du nombre de chutes et de fractures,
- réassurance des résidents en post-chute grâce au travail partenarial avec les kinésithérapeutes pour l’aide à la marche,
- meilleure utilisation des aides techniques et médicales (déambulateurs, cannes...),
- meilleure plasticité dans les transferts.
Descriptions du projet : 
Il s’agit d’un parcours de marche intérieur et extérieur. L’ espace de remise en forme intérieur permet d’instaurer une dynamique dans l’établissement en proposant des exercices variés et thématiques, sous forme d’un parcours modulaire facilement transportable dans les salons des étages ou dans la véranda de la salle des loisirs.

L’espace dédié aux activités en plein air est aménagé dans le parc afin de stimuler la déambulation et les sens olfactifs. Composé de 5 agrès extérieurs (pédaliers avec siège adapté, dôme à passerelle, un parcours de marche simple et un autre avec des sols aux différentes textures et un slalom) permet de solliciter différemment les capacités physiques et cognitives des résidents. Les exercices favorisent le maintien de l’autonomie et sont proposés en fonction des besoins et caractéristiques des résidents. Ils sont établit avec l’équipes des aides soignantes, l’animatrice et le soutien des kinésithérapeutes intervenant dans la structure. Les professionnels ont été formés aux ateliers équilibre et gym-mémoire par la Fédération française de gymnastique volontaire.Au final, sont programmés 1 séance hebdomadaire d’atelier gymnastique douce bénéficiant à une quinzaine de résidents participant sur la base du volontariat et un atelier « équilibre » spécifique s’adressant à un groupe de 4 à 5 résidents ciblés.

Moyens

Moyens humains : 
- la directrice de l’établissement,
- l’équipe d’aides soignantes et l’animatrice,
- les kinésithérapeutes intervenant dans la structure.

Investissement et travaux : 25 665 euros
Frais de communication : 1 000 euros.

Bilan

Avant de procéder à l’achat des agrès, la directrice a fait appel au soutien d’une élève ergothérapeute. Cette dernière a monté un groupe de travail avec les administrateurs du CCAS, les kinésithérapeutes, les professionnels de l’établissement de manière à travailler sur les besoins. Un test d’évaluation des risques de chutes a été proposé aux résidents et a permis d’établir que 70 % d’entre eux ont un risque élevé. L’élève a donc développé un atelier de prévention des chutes avant la mise en place du parcours de santé. Aujourd’hui, cet atelier perdure et permet un travail plus ciblé en fonction des besoins de chaque résident.Le terrassement et l’installation des agrès devraient être effectués d’ici l’été 2015. Les administrateurs, des jeunes de l’institut médico-éducatif et des familles devraient participer à l’installation à l’occasion d’une journée « d’entraide ». Une inauguration aura lieu le 26 septembre prochain, à l’occasion des 40 ans de la résidence. Ce sera l’occasion de mettre en valeur ce parcours de santé et des sens mais aussi de valoriser l’ouverture sur l’extérieur de l’établissement avec la création d’un atelier jardinage. Des jardinières adaptées placées à proximité des agrès extérieurs permettront d’organiser un atelier partagé avec les enfants dans le cadre des ateliers périscolaires, favorisant ainsi la transmission de savoir-faire. Les créations des enfants et des résidents réalisées dans le cadre d’autres ateliers périscolaires (knit art et graph végétal) également présentées à l’occasion de cette inauguration.

Estimation CCAS

La mise en place de ce parcours santé a favorisé un travail de réflexion plus approfondie sur l’équilibre et la prévention des chutes des résidents. Outre la mise en place des agrès qui ont été sélectionnés en fonctions des besoins des résidents, différents ateliers ont été développés. De manière générale, les résidents participent volontairement aux ateliers mais un travail spécifique et ciblé suivant leur besoin individuel leur est proposé.

Photo : Wikimedia Commons / Montfort-sur-Meu

Retour en haut de page