J'ai compris, mais plus tard...

En organisant l’échange entre les acteurs locaux et en suscitant la participation des habitants, l’observatoire de l’âge a vocation à conduire des réflexions qui accompagnent l’élaboration et la mise en œuvre de la politique municipale en matière d’adaptation de la Ville pour un vieillissement actif et citoyen. Ces travaux bénéficient aux seniors de la commune.

Cette action avait été présélectionnée par l’UNCCAS dans le cadre des Prix de l’Innovation Sociale Locale 2016.

Contexte

La démarche « Ville Amie des Aînés » dans laquelle la ville de Dijon s’est engagée, vise à répondre aux attentes et aux besoins formulés par les seniors pour améliorer la qualité de vie et le mieux-vivre ensemble dans la ville. Dans le cadre de cette démarche, la municipalité a souhaité mettre en place une instance spécifique (l’observatoire de l’âge) afin de porter l’aspect participatif de la démarche.

L’étude des 8 thématiques de la démarche (culture et loisirs, autonomie services et soins, participation citoyenne et emploi, lien social et solidarité, information et communication, habitat, transports et mobilité, bâtiments et espaces extérieurs) a été la base du diagnotic participatif du territoire et des besoins des dijonnais âgés.

Après un premier mandat de l’observatoire de l’âge, cette instance ayant permis de développer une réflexion commune et de coordonner les idées qui émanaient à la fois des Dijonnais et des professionnels du domaine gérontologique, de proposer des projets concrets et de contribuer à l’efficience de leur mise en œuvre, il a été décidé de le renouveler.

Le mandat des membres du premier observatoire de l’âge s’est conclu en séance plénière le 16 octobre 2014. Le nouvel observatoire a confirmé en 2015, la démarche participative de cette instance pour 3 ans en adaptant la composition des collèges et leur fonctionnement.

Description

Finalité de l’action

Dans le cadre d’une démarche participative, adapter la politique municipale au vieillissement de la population de façon transversale. L’enjeu est de faire travailler ensemble les citoyens quel que soit leur âge, les acteurs intervenant auprès des seniors, mais également les partenaires institutionnels et privés afin de coproduire des actions en faveur du mieux vivre ensemble dans la ville.

Principaux objectifs

  • Préconiser des actions en faveur du bien vieillir.
  • Favoriser un vieillissement actif et citoyen.
  • Accompagner la mise en œuvre de la démarche « Ville amie des aînés », DIVAA sous toutes ses dimensions.
  • Mettre en lien les élus, les professionnels de la gérontologie et les habitants (parité hommes femmes) pour mener une réflexion en faveur du bien vieillir sur le territoire de la commune.

Fonctionnement de l’action

L’observatoire de l’âge est présidé par le Maire. Il dispose d’un bureau, organe de préparation, d’animation de régulation et d’évaluation du fonctionnement. Il est composé d’un représentant de chaque collège sauf pour celui des habitants qui en compte 2 et est présidé par la conseillère municipale déléguée à la politique de l’âge.

L’observatoire comprend 6 collèges dont les membres sont élus pour trois ans. Les membres ont un lien professionnel ou un intérêt pour la gérontologie et sont sensibilisés au problème du vieillissement.

  1. Le collège des élus est composé de 10 élus du conseil municipal
  2. Le collège des habitants est composé de 34 membres : 5 sont nommés parmi les membres du précédent collège des habitants et après manifestation d’intérêt, 1 membre est désigné au sein de chacune des 9 commissions de quartier, 20 membres sont désignés par tirage au sort après appel à candidature et à parité hommes-femmes, actifs ou retraités.
  3. Le collège des représentants des retraités est composé de 6 membres :1 représentant (à l’origine) du CODERPA issu du collège des retraités, 1 représentant d’une association (OPAD), 2 représentants des associations syndicales de retraités, 2 représentants d’associations engagées dans le domaine du vieillissement.
  4. Le collège des partenaires institutionnels est composé de 4 membres :1 représentant de la CARSAT, 1 représentant d’une caisse de retraite complémentaire, 1 représentant du pôle gérontologique inter-régional Bourgogne-Franche-Comté, 1 représentant du CCAS (administrateur).
  5. Le collège des experts professionnels est composé de 10 membres:1 représentant d’un EHPAD, 1 représentant d’une unité de soin longue durée, 2 représentants de services de soutien à domicile, 2 représentants de structures de quartier, 1 représentant de l’OPAD, 1 représentant de la Maison des Seniors (CCAS), 1 représentant du service culturel de la ville, 1 représentant du service habitat du Grand Dijon.
  6. Le collège des universitaires est composé de 5 membres : 1 représentant de l’université pour tous, 1 démographe, 1 gérontologue, 1 sociologue, 1 géographe.

Les travaux sont organisés autour de 3 thématiques proposées par le Maire. 3 groupes de travail ont été organisés en 2015 sur les thèmes suivants et se poursuivront en 2016 :

  • la lutte contre l’isolement des personnes âgées : « quelles actions pour quels publics ? »
  • l’offre culturelle : « faut-il une programmation spécifique seniors ? Comment favoriser l’accès au spectacle en terme d’information, d’horaires et d’accompagnement ? »
  • le logement : « quels lieux de vie pour les seniors autonomes et dépendants ? Quelles adaptations envisager ? »

Chaque groupe de travail se réunit trois fois dans l’année. Ils sont animés par l’élue déléguée à la politique de l’âge, l’élu(e) en charge du domaine de la thématique retenue, la Directrice de la Direction des Retraités et Personnes Agées et la responsable du projet.

Les échanges sont nombreux. Des pistes d’action sont définies et des préconisations sont proposées. Au terme des rencontres, les actions à mettre en place sont répertoriées. Puis, le bureau se réunit et décide de retenir les actions et/ou les projets pertinents à réaliser.

Ces rencontres directes entre professionnels, citoyens et élus sur les questions de gérontologie ont permis de réaliser des projets, des actions tels que :

Groupe lutte contre l’isolement

 

  • La sensibilisation du public à la perte de l’audition (participation à la journée nationale de l’audition qui s’est déroulée le 10 mars 2016), étude sur la mise en place d’un système de récupération des appareils auditifs usagés.
  • Soutien du réseau bénévole dans le cadre de Monalisa (adhésion du CCAS)
  • Développement d’un dispositif d’appel des personnes âgées isolées par des retraités bénévoles et jeunes en service civique : seniors en contact.
  • Participation du CCAS au dispositif de veille et d’accompagnement social engagé par la CARSAT en faveur du repérage des personnes en situation de vulnérabilité : DIVAS

Groupe logement

 

  • Promotion des solutions d’habitat alternatives : habitat intergénérationnel
  • Recensement des attentes des Dijonnais en matière d’habitat par la réalisation d’un questionnaire.
  • Projet d’organisation d’une journée d’information sur l’adaptation de l’habitat.

Offre culturelle

 

  • Présentation de la maison des seniors comme le lieu ressources d’information en matière d’offre culturelle
  • Projet d’organisation d’une présentation de l’offre culturelle dijonnaise à la maison des seniors
  • Proposition de visites de lieux culturels dijonnais
  • Promotion de l’offre culturelle en faveur des publics en situation de fragilité socio-économique avec l’appui des travailleurs sociaux de la DRPA.

Les outils pour évaluer l’action

  • Assiduité des membres des différents collèges sur la durée de leur mandat.
  • Qualité des débats et des propositions lors des groupes de travail.
  • Finalisation des projets et satisfaction des membres de l’observatoire

Moyens

Moyens humains

Pilotage administratif par la direction de la DRPA (40 % d’1 ETP global) avec :

  • 2 référents de l’action, porteurs du projet (agents du CCAS de la Ville de Dijon)
  • 1 assistante administrative (agent de du CCAS de la Ville de Dijon)
  • 1 responsable opérationnel (agent du CCAS de la Ville de Dijon, responsable de la Maison des seniors)
  • 5 agents d’accueil (agents du CCAS de la Ville de Dijon au sein de la Maison des seniors)

Participants aux groupes de travail et de réflexion, 69 membres de l’observatoire :

  • Les 10 élus du conseil municipal désignés par le maire.
  • Tout citoyen : chacun peut siéger au sein de l’observatoire de l’âge si sa candidature est tirée au sort ou s’il est nommé par le Maire. Les collèges des retraités et des habitants (dont des représentants des commissions de quartier) représentent 40 personnes sur 69 membres pour conforter la démarche participative des usagers.
  • Les professionnels de la gérontologie (partenaires institutionnels, experts professionnels et universitaires) représentent 19 personnes et bénéficient de ce lieu d’échanges sur les thématiques retenues et apportent leur expertise.

Moyens matériels

  • 1 salle de réunion et des salles mises à disposition lors des réunions plénières.
  • Moyens de communication (supports, affichage numérique, site internet, Panneaux d’information lumineux de la Ville de Dijon)
  • Moyens administratifs dédiés (outils informatiques, téléphone..)

Budget / coût de l’opération

Dépenses

 
Coûts RH : 16 000 €/an
Coût de fonctionnement : 1 000 €

Recettes

 
Fonds propres du CCAS : 17 000 €

Bilan

Quarante-cinq membres ont participé aux différents groupes.

Les membres sont complémentaires de par leur expertise et leurs compétences, leur histoire. Ils sont suffisamment nombreux pour permettre une dynamique de groupe et la proposition de projets en adéquation avec les besoins du public âgé.

Les participants sont très satisfaits des échanges au sein des groupes de travail. Ces échanges sont riches et argumentés. Des pistes intéressantes émergent de ce travail collectif, les actions préconisées sont mises en place avec succès.

L’impact de cette action est très satisfaisant pour 2015 et elle a été reconduite en 2016. Il existe une réelle dynamique et les préconisations mises en place atteignent leurs objectifs, certaines seront reconduites.
Les rencontres avec les professionnels et les institutionnels ont renforcé le travail en partenariat et conduisent à la mise en place d’autres actions complémentaires.

L’observatoire de l’âge a continué à travailler sur les mêmes thématiques en 2016.

Estimation CCAS

Cette instance participative, issue d’un véritable choix politique, peut être développée sur d’autres territoires. A Dijon, elle a démontré sa capacité à participer à une réelle mise en cohérence des actions municipales en faveur du bien vieillir.

La mise en lien des acteurs de la gérontologie, des habitants, des élus et des services publics permet de croiser les expertises et les expériences, de se mobiliser sur les mêmes problématiques et ainsi de mettre en place des actions concertées.

Une difficulté au montage de cette action réside dans la mobilisation sur la durée des membres des collèges (sur 3 ans).

En ce qui concerne la mobilisation des habitants, celle-ci a nécessité une large communication avec un exposé précis des objectifs et une disponibilité des élus.

Les actions retenues doivent être effectivement engagées afin que les membres de l’observatoire voient leurs projets se concrétiser et que leur démarche participative est constructive en faveur du bien vieillir

Photo : Wikimedia Commons / François de Dijon

Retour en haut de page