J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Livre blanc sur l’avenir de l’Europe

La réflexion sur la dimension sociale de l’Europe est lancée

Livre blanc sur l'avenir de l'Europe

Début mars 2017, la Commission européenne présentait son livre blanc sur l’avenir de l’Europe. Réunis le 25 mars dernier, à l’occasion du 60ème anniversaire des Traités de Rome, les chefs d’Etat et de gouvernement ont rappelé les desseins de l’Europe et son ambition, entre autres, d’assurer un niveau de protection social élevé et de bien-être pour l’ensemble des citoyens. Suite à cette Déclaration de Rome, la Commission a publié un document de réflexion autour de la dimension sociale de l’Europe. Cette communication permet de clarifier la contribution actuelle de l’union européenne et propose des pistes de réflexion basées sur les défis à venir d’ici à 2025. Soumis à consultation auprès du plus grand nombre, ce document est ouvert aux apports des CCAS et CIAS.

La déclaration commune

Rappelant les desseins de l’Europe, unie pour enrayer les conflits et développer un espace de paix, de liberté, de démocratie, de droits de l’homme et d’état de droit, la déclaration commune du 27 mars réaffirme l’ambition européenne de devenir une puissance économique assurant un niveau de protection sociale et de bien-être pour tous les citoyens.

Conscients des enjeux actuels auxquels sont confrontés les Etats membres, il exprime la volonté d’une Europe sûre et sécurisée, prospère et soucieuse du développement durable, favorisant le progrès économique et social ainsi que la cohésion, plus forte sur la scène mondiale.

Le document de réflexion

Le document de réflexion sur la dimension sociale de l’Union Européenne - COM (2017) 206 - du 26 avril 2017, dépeint la situation actuelle des Etats membres, où les réalités sociales varient grandement en fonction de l’endroit où l’on vit.

Emploi

Malgré des taux de chômage qui diffèrent d’un état à un autre, le constat général montre une baisse tendancielle de celui-ci Le taux d’emploi, quant à lui, est en augmentation. Entre 2013 et 2016, on constate la création de 4,8 millions d’emplois dans la zone euro, et de 6,6 millions dans l’Europe des 27. Une grande partie de ces emplois sont créés dans le secteur des services (information, communication, administrations, aides aux personnes...).

Protection sociale

La protection sociale diverge d’un état membre à l’autre, reflétant des traditions héritées principalement du siècle dernier. Les différences s’expriment notamment au travers des budgets et de la manière dont ils sont alloués.

Niveau de vie

Les disparités en termes de revenus subsistent : en moyenne, les 20 % les plus riches des ménages ont des des revenus cinq fois supérieurs aux 20% les plus pauvres. La crise, dont les effets se font encore sentir, ont eu des conséquences importantes pour la majorité des citoyens, qui ont vu leurs revenus stagner ou diminuer. Finalement le risque de pauvreté, y compris celui de la pauvreté infantile, reste encore élevé.

Une Europe plus sociale ? Une Europe plus équitable ?

De nouveaux défis émergent donc pour l’ensemble du territoire européen, marqué par de profonds changements dans la manière de vivre et de travailler des citoyens. La Commission européenne envisage trois options possibles pour l’avenir :

  • cantonner la dimension sociale de l’Europe à la libre circulation,
  • permettre aux Etats qui le souhaitent d’agir davantage dans le domaine social,
  • mener une réflexion commune aux 27 Etats pour approfondir ensemble la dimension sociale de l’Europe.

Le document de réflexion donne un aperçu des actions qui pourraient être menées en Europe, et de leurs limites, selon le choix d’engagement qui sera fait de la part des Etats. Il vise également à préparer un débat qui devra essentiellement clarifier deux questions : quels défis nos pays devront-ils relever ensemble et quelle valeur ajoutée les instruments au niveau de l’UE pourront-ils apporter ?

Pour aller plus loin :

Retour en haut de page