J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Les ateliers parents-enfants « Graine d’éveil » et « Petites mains »

Les ateliers parents-enfants « Graine d'éveil » et « Petites mains (...)

Depuis 2009, la Maison de la Famille propose l’atelier « Graine d’éveil » pour les enfants jusqu’à 6 ans et l’atelier « Petites mains » pour ceux jusqu’à 11 ans. Ces activités, ouvertes à toutes les familles Plesséennes, ont lieu chacune une fois par mois, le mercredi après-midi. Une activité créative non imposée est proposée par l’animatrice à chaque séance. Les enfants peuvent jouer librement avec ou sans leurs parents mais toujours sous le regard de ces derniers. Les parents jouent, échangent avec les autres ou tout simplement observent leur(s) enfant(s).

Contexte

La structure Maison de la famille, structure gérée par le CCAS ouverte à tous les quartiers de la ville, où se déroulent les ateliers « Graine d’éveil » et « Petites mains » existe depuis 2005. C’est une structure municipale développée en 2 parties : la crèche municipale et la maison de la famille qui dépend du CCAS.

Elle est située à côté de la cité de la joie, qui est une citée Emmaüs. Le choix du lieu n’est pas anodin. Ce quartier a été choisi à l’origine pour créer du lien avec le reste de la ville tout en faisant attention à ne pas stigmatiser un quartier et ses habitants en particulier.

La maison de la famille a été créée au départ pour proposer diverses activités à vocation sociale (alphabétisation, cuisine, etc.) et des ateliers qui permettent de favoriser le lien entre les parents et les enfants autour d’une activité ludique, destinés à toute la population. Depuis le début, Emmaüs Synergie La Parentèle est partenaire des actions parents-enfants. L’éducatrice spécialisée de cette association peut venir en complément du travail de l’animatrice, pour des familles en particulier.

Les ateliers « Graine d’éveil » et « Petites mains » sont proposés depuis 2009.

Description

Fiche d’identité

L’action est destinée aux parents et enfants.

Tranche d’âge : enfants de 3 à 11 ans.

Format : ateliers collectifs.

Fréquence : chaque atelier a lieu une fois par mois. Les deux ateliers sont espacés de 2 semaines.

Quand : le mercredi après-midi, de 15h à 17h.

Lieu : la Maison de la Famille, bâtiment communal mais structure qui relève du CCAS.

La structure pilote

Nombre d’agents à la commune (le service est rattaché à la commune) : 14,5 ETP.

Nombres d’agents dans le service impliqué dans l’action : 0,1 ETP.

Principaux objectifs

  • Créer un espace convivial, de proximité et surtout non stigmatisant, dans le but de permettre aux familles de faire part de difficultés voire de souffrances dans leur relation avec leur enfant ou dans leur fonction de parents.
  • Permettre la constitution de réseaux de solidarité familiale en favorisant la rencontre de parents et d’enfants autour d’une activité commune.
  • Favoriser les échanges entre parents et enfants en partageant une activité et ainsi permettre au parent de voir évoluer son enfant parmi d’autres.

Fonctionnement de l’action

Travail de l’animatrice en amont

 
Trouver une idée bricolage, fabrication du modèle, pré-découpage, etc.

Inscriptions des parents

 
Les parents ont connaissance des ateliers (date, thématique…) via des affiches dans les écoles. Les inscriptions sont prises dans l’ordre dans lequel elles arrivent sachant que les nouvelles personnes sont prioritaires. Elles se font à l’atelier et pas annuellement, environ 15 jours à l’avance par téléphone.

Si un atelier est complet, il est possible de reporter l’inscription à la séance suivante.

Déroulement des ateliers

 

  • Atelier « Graine d’éveil » : 2h d’atelier.
    L’animatrice prépare en amont un petit bricolage.
    Par exemple le thème de février 2017 est celui des oiseaux. Elle prépare alors une petite cage avec les oiseaux, tout est prédécoupé. Les enfants avec les mamans assemblent les différents éléments.
    Il y a toujours un loisir bricolage proposé (environ 20min) mais pas obligatoire au début.
    Ensuite les enfants, en autonomie avec les parents, peuvent faire l’activité d’éveil qu’ils préfèrent (pâte à modeler, …). À chaque fois l’enfant peut repartir avec ce qu’il a construit.
    A partir de 16h15 tout le monde prend le goûter ensemble, à l’intérieur ou au jardin. L’atelier se termine à 17h.
  • Atelier « Petites manis » : le temps consacré à l’atelier loisir créatif est plus long (peinture, collage, découpage). Il dure entre 1h et 1h30. Ensuite, souvent un petit tour, ou des petits jeux dans le jardin sont proposés avant de terminer par le goûter.

Le rôle de l’animatrice

 
Le jour de l’activité, l’animatrice est disponible pour parler avec les parents, orienter s’il y a un souci. Le but est que le parent fasse l’activité avec son enfant.

« On travaille sur le lien parent-enfant. Ça marche très bien. Généralement les parents, souvent des mamans, s’inscrivent en septembre et on les suit globalement sur une année scolaire. C’est rare que les parents arrêtent dans l’année ».
L’animatrice

Le lien avec l’éducatrice spécialisée d’Emmaüs

 
Il se fait quand des problématiques sont constatées dans le lien parent-enfant ou dans le comportement de l’un ou l’autre.

« J’interpelle l’éducatrice qui va venir au moment de l’atelier pour parler un moment d’un problème ponctuel. Quand la situation est plus compliquée, un rendez-vous est pris pour inciter le ou les parent(s) à participer à des sorties avec l’éducatrice pour qu’elle puisse faire un suivi derrière ».
Katia Sadoul, responsable de la Maison de la Famille
« Ces ateliers c’est »faire du social autrement". On a le secours financier, l’accueil social en mairie et ça ce sont des activités ludiques et éducatives. Tout est complémentaire.
Isabelle Tréhou, directrice du CCAS

Les outils de communication sur l’action

  • Les habitants ont connaissance de ces actions via des affiches dans toutes les écoles, le journal municipal, les partenaires sociaux de la commune (associations et institutions), le bouche à oreille...
  • L’éducatrice spécialisée d’Emmaüs Synergie peut proposer l’atelier aux familles qu’elle connaît, mais il n’y a pas de ciblage spécifique par les professeurs ou directeurs d’école.

Les outils pour évaluer

Les réponses du questionnaire remis aux parents sont transmises aux élus du CCAS pour évaluation de l’action.

Un compte-rendu régulier de l’activité est également effectué auprès des élus (statistiques mensuelles et annuelles).

Les crédits alloués à ces actions sont renouvelés tous les ans en raison du succès de ces ateliers et de l’augmentation des participants.

Moyens

Moyens humains

En moyenne 15 heures mensuelles sont consacrées aux ateliers parents-enfants.

Moyens matériels

Grande salle d’activités de la Maison de la Famille.

Coût

  • Intervention vacataire loisirs créatifs : 15,28€/h
  • Goûter : 15€ en moyenne par atelier
  • Matériel : 20€ en moyenne par atelier

Bilan

  • 2013 : 56 enfants
  • 2014 : 71 enfants
  • 2015 : 117 enfants
  • 2016 : 124 enfants

Depuis sa création, la fréquentation des ateliers est en constante augmentation. En moyenne une dizaine d’enfants les fréquentent (maximum 12 par séance) en plus du ou des parents présents.

« Nous accueillons des parents de tout le Plessis-Trevise. Beaucoup de mamans et peu de papas viennent aux ateliers. Quelques grand-mères viennent aussi, notamment celles qui gardent leurs petits-enfants le mercredi ».
Katia Sabdoul

Des bénéfices palpables

11 personnes sur 12 questionnées anonymement conseilleraient ces ateliers à une de leurs connaissances.

Les moments privilégiés que constituent ces ateliers ont permis de créer des liens entre les familles qui ont pu se développer en dehors de la Maison de la Famille . En effet, plusieurs parents se retrouvent le week-end et organisent des sorties en commun.

D’après le questionnaire, à la question « Quelles sont vos attentes pendant les ateliers parents enfants ? », une personne a répondu « échanger avec les autres parents », quatre ont répondu « passer du temps avec son enfant » et sept ont choisi les deux réponses.

Progressivement, le comportement des mamans avec leur enfant évolue au sein de l’atelier. On constate l’utilisation progressive d’un langage plus approprié, mais également une valorisation et un vrai partage avec l’enfant. Les parents prennent confiance en eux et en leur capacité éducative. Ils peuvent également échanger sur leur difficulté à être parent.

Enfin toute l’équipe de la Maison de la Famille profite de ces ateliers pour identifier des problématiques et orienter les familles vers des dispositifs adaptés à leurs difficultés.

Paroles d’usagers

Ce que les personnes diraient à leurs connaissances, pour les inciter à participer aux ateliers :

  • « Les activités proposées sont intéressantes, c’est agréable de passer du temps avec les enfants »
  • « Moment de partage agréable qui donne des idées pour la maison »
  • « La Maison de la Famille fait des choses bien pour les enfants et leurs mamans »
  • « C’est super pour faire des activités avec ses enfants en toute convivialité »
  • « C’est très intéressant pour les enfants et les adultes »
  • « Les ateliers sont très bien et les intervenantes sympathiques »
  • « Le climat général est agréable, détendu. Il n’y a pas trop d’enfants, c’est bien ainsi »
  • « Partager un moment avec l’enfant »
  • « Bonne ambiance, le personnel est très à l’écoute et sympathique »
  • « Bonnes occasions pour passer du temps avec les enfants »
« D’année en année le budget de la maison de la famille - il y a d’autres activités en plus des ateliers parents-enfants -n’est pas remis en cause. C’est un choix politique de garder une proximité avec les habitants, avec une structure à vocation sociale mais ouverte à toute la population ».
Carine Rebichon-Cohen, vice-Présidente du CCAS.

Estimation CCAS

Conseils pour mettre en place cette action dans un autre CCAS/CIAS/une autre commune :

  • Recruter un animateur et/ou d’un éducateur
  • Nécessité d’un lieu adapté, spacieux, convivial et non stigmatisant
  • C’est une activité ludique et peu coûteuse
  • C’est un concept original pour favoriser le lien parents/enfants et qui permet de détecter d’éventuelles problématiques au sein du foyer

« Le renouvellement des inscriptions à chaque séance permet d’ouvrir ces 2 ateliers à tous les parents, cela permet une souplesse pour eux aussi. C’est un temps qui permet de sortir de son domicile, c’est un lieu accueillant et qui bénéficie d’une grande salle d’activités ».
Katia Sadoul, animatrice.

Photo : Wikimedia Commons / besopha

Retour en haut de page