J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Le jeu « Lotonomie »

Le jeu « Lotonomie »

Avec le soutien du CCAS de Saint-Barthélemy-d’Anjou et le collectif handicap, l’association « Jouons ensemble » a créé un jeu permettant aux personnes en situation de handicap (mal et non voyants, parkinsoniens) ou âgées de jouer avec des personnes valides.

Contexte

Chaque année, le CCAS de Saint-Barthélemy-d’Anjou organise un loto des villages. Le collectif handicap y participe activement mais les personnes mal ou non voyantes ou ayant des difficultés de manipulation ne pouvaient y jouer. Le sujet fut abordé par le collectif handicap, ce dernier composé d’individuels, d’associations et du CCAS a décidé de trouver une solution : l’idée du jeu Lotonomie était née.

Description

Principaux objectifs

Favoriser l’intégration et le vivre ensemble en produisant un jeu adapté au plus grand nombre pouvant être diffusé dans la France entière. Pour jouer en famille ou en groupe notamment en participant au loto des familles souvent organisés par des comités des fêtes ou des associations.

Fonctionnement de l’action

Depuis 2003, a été créé, sous l’impulsion du CCAS de Saint-Barthélemy d’Anjou, un collectif handicap. Cedernier regroupe de nombreuses associations et des individuels qui luttent contre l’exclusion liée aux handicaps. Le collectif se réunit régulièrement au sein du village Pierre Rabhi, à Saint-Barthélemy-d’Anjou.

En 2008, le collectif a organisé une semaine du jeu, afin de faire jouer ensemble personnes valides et personnes en situation de handicaps divers. Ils ont voulu jouer au Loto des villages, l’idée du jeu était née.

Huit ans ont été nécessaires pour créer un prototype, puis le tester, le tester encore et enfin décider de produire le jeu. Pendant toutes ces années, les acteurs bénévoles du projet ont été soutenus par le CCAS de Saint-Barthélemy-d’Anjou (dénommé depuis 2015 le village Pierre Rabhi) et la mairie de Saint-Barthélemy-d’Anjou. Ce soutien s’est traduit par : un hébergement, des subventions et une aide technique, notamment de la part des salariés des deux entités.

Pour faciliter le projet, il a été décidé, en 2015, de créer une association loi 1901 dénommée « Jouons ensemble » dont la finalité est de favoriser, par le jeu, l’insertion sociale des handicapés. Les membres de l’association sont : Point-y-est, les chiens guides d’aveugles, AMPH, Ariane, APF et le CCAS de Saint-Barthélemy d’Anjou.

Le jeu vient d’être fabriqué en partenariat avec une structure d’insertion par l’action économique : Les ateliers d’Edi Conso. Nous commençons à le diffuser et à le faire connaître auprès des particuliers, des institutionnels, des structures spécialisées (maisons de retraite, établissements adaptés…).

Outils pour évaluer l’action

Vente de jeux, retours presse/radio/télé locaux régionaux, nationaux...

Moyens

Moyens humains

Bénévoles des associations fondatrices, soutien logistique du CCAS de Sait-Barthélémy- d’Anjou

Moyens matériels

Réalisation de prototypes

Coût / budget

Pour la production de 500 jeux : 37 500 €

Bilan

Le bilan n’est que provisoire puisque le jeu commence à être vendu. Néanmoins, sur le plan de la conduite de projet, l’action est arrivée à son objectif : créer, fabriquer un jeu en 500 exemplaires distribuable sur toute la France, avec une équipe de bénévoles identiques à celle du départ.

Le groupe est en train de se rendre compte que la distribution de ce jeu et la communication qui va avec est un nouveau projet en soi, un nouveau challenge.

Perspectives, suites de l’action

En fonction de la vente de ce jeu, une deuxième production est prévue. Des extensions de ce jeu sont en effet envisagées en fonction des demandes : grilles supplémentaires, adaptations à d’autres handicaps, soutien à l’émergence d’autres jeux permettant l’insertion sociale des personnes handicapées...

Estimation CCAS

La conduite de projet en démarche participative peut bien sûr être conduite sur d’autres territoires, il faut aller au rythme du groupe, soit huit ans dans notre cas.

Photos : Ad Vitam / Wikimedia Commons
Jouons ensemble

Retour en haut de page