J'ai compris, mais plus tard...
UNCCAS

L’apprentissage : le parfait équilibre entre formation et métier

Le vademecum de l’apprentissage dans la fonction publique territoriale

L'apprentissage : le parfait équilibre entre formation et (...)

L’UNCCAS souhaite inciter les CCAS/CIAS à recourir davantage aux contrats d’apprentissage, notamment dans le secteur des services à la personne, afin de susciter une dynamique de professionnalisation et de créer des emplois. Notre association réédite donc un vademecum, composé de deux parties décrivant :

  • la mise en place de l’apprentissage au sein de services d’aide à domicile gérés par des CCAS/CIAS,
  • les aspects juridiques du dispositif.

Si le recours à ce type de contrat n’est pas une pratique courante au sein des SAAD, ceux qui ont recruté des apprentis ont une appréciation très positive de leur expérience. Les motivations ayant présidé à l’embauche sont d’ordre conjoncturel (candidatures spontanées, nécessité de faire face aux difficultés de recrutement) mais traduisent également un engagement citoyen, celui de vouloir soutenir activement l’insertion professionnelle des jeunes.

De manière unanime, les personnes interrogées affirment le triple intérêt de l’apprentissage pour le gestionnaire, l’apprenti et le maître d’apprentissage. Avec l’apprentissage, la structure bénéficie d’un travail plus soutenu de la part des bénéficiaires, effectue un pré-recrutement de personnes formées aux exigences de qualité du service et confirmés dans leur orientation. En retour, le jeune acquiert tous les fondamentaux du savoir-être et du savoir-faire du métier, bénéficiant de fortes perspectives d’embauche. Pour l’agent maître apprenti, sa profession s’en trouve valorisée : il transmet son expertise.

La préparation en amont du dispositif est cependant jugée essentielle par les CCAS/CIAS. Ils évoquent plusieurs conditions de réussite du dispositif :

  • le développement de partenariats étroits (DRH de la commune/intercommunalité, organisme de formation),
  • la désignation de tuteurs,
  • la sensibilisation des bénéficiaires et le recrutement approfondi des apprentis, afin de prévenir certaines difficultés (défaut d’orientation ou de motivation de l’apprenti, gestion de problèmes d’ordre personnel, manque de temps ou de moyens financiers, absence d’information).

TELECHARGER LA PUBLICATION

Retour en haut de page