J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

L’Accueil Café des Parents en école

L'Accueil Café des Parents en école

Afin d’accorder aux parents une place et un rôle qui témoignent de la reconnaissance, mais aussi de la responsabilité éducative qui leur est attribuée dans la scolarité de leurs enfants, la ville de Sélestat via son service jeunesse de la ville et son CCAS, a mis en œuvre une action hebdomadaire d’accompagnement intitulée « Accueil Café » dans différentes écoles de la ville, ciblées en fonction des difficultés rencontrées.

Contexte

En 2010 a été mis en place le projet municipal « Devenir à Sélestat », qui correspond à un ensemble d’actions pour la jeunesse et l’emploi. Mais suite au constat qu’il demeurait des problèmes de délinquance et des parents en difficulté, le conseil municipal a décidé lors d’une délibération en 2012 la mise en place de « l’Accueil Café », ainsi que la mise en place d’une bourse d’aide à la pratique sportive et culturelle pour les enfants de moins de 18 ans selon des critères sociaux, ou encore l’aide au permis de conduire pour les jeunes de 20 à 25 ans, en échange d’heures d’activités d’intérêt général.

« Nous n’avons eu aucun mal à mettre en place cette action. L’élue en charge de l’action sociale et celui en charge de la jeunesse étaient persuadés de l’intérêt de développer cette action. C’est dépenser un peu d’argent pour permettre par la suite à des enfants d’être mieux à l’école, à des parents de rentrer en relation avec l’école et de devenir soutenants. C’est un investissement ».
Laurence Chockmel, Directrice du CCAS.

Description

L’’Accueil Café" des parents vise à tisser un lien nécessaire et indispensable entre les parents et l’école tout au long de la scolarité de l’enfant ; valoriser, accompagner et soutenir les parents dans leur rôle d’éducateur, et consolider la coopération entre l’école, les services de la ville et du CCAS et les associations locales.

“Les relations entre les familles et l’école sont au cœur de la question de l’égalité des chances. En rendant les parents partenaires et acteurs de l’école, on peut changer les regards des uns et des autres et construire un projet scolaire et éducatif partagé”.
Geneviève Muller-Stein, vice-présidente du CCAS.

Trois écoles de la ville sont concernées, dans deux quartiers distincts. Les parents sont invités à échanger autour d’un café avec d’autres parents dans l’école de leur enfant, un vendredi sur deux, de 7 h 45 à 9 h. Pour une des écoles, l’accueil se déroule le mardi après-midi à 15 h.

Divers sujets sont abordés autour de l’enfant et du rôle de parent. Les thèmes de discussion ne sont pas définis à l’avance. Chaque parent est libre de venir quand il le souhaite, de manière régulière ou non, et d’aborder les sujets qu’il souhaite.

Au départ, l’action était identique sur les deux territoires : elle était animée par deux professionnels, une psychologue du CCAS et une animatrice du service jeunesse de la ville, diplômée du Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur. C’est toujours le cas pour l’un des quartiers mais, depuis la rentrée scolaire 2015, pour l’autre, les bénévoles de l’association "Femmes actives toutes générations" ont pris le relais et animent le groupe de parole. Entre les deux quartiers, le lien est fait lors des bilans d’étape réguliers. Le CCAS et le Service Jeunesse restent à disposition de l’association en cas de besoin.

Dès le début de l’action, l’"Association Générale des Familles" a également été partie prenante. Par exemple, depuis mi- 2016, des bénévoles accompagnés depuis par une coordinatrice parentalité interviennent sur les différents secteurs.

Dans les deux territoires, les directrices des écoles sont le plus souvent présentes lors de "l’Accueil café" des parents.

Bilan

  • 39 séances organisées
  • 53 parents ont participé au moins une fois (en moyenne entre 4 et 8 parents par séance).
  • La fréquentation des parents est à peu près constante dans l’année, dans les trois écoles.
  • Les thèmes abordés ont été particulièrement variés. Les voici classés en trois catégories :
    • le lien famille – enfant – école ;
    • les thématiques liées à l’enfant ;
    • les thématiques entre parents.
« Les thèmes et questions abordés par les parents étant libres, de nombreux sujets variés sont abordés. Cette action permet d’orienter les personnes vers les services sociaux compétents, vers des associations locales, etc. Les animatrices du groupe deviennent aussi des relais d’information de premier niveau ».
Laurence Chockmel, Directrice du CCAS.

La difficulté a été de faire venir les parents au début car l’établissement scolaire n’est pas naturellement pour eux un lieu de rencontre et d’échange et il peut y avoir de l’appréhension à rencontrer les enseignants, perçu comme « sachants ». L’isolement de certains parents, y compris dans leur quartier ou leur immeuble, peut également être un frein.

Le levier a été la participation de l’Éducation Nationale, puisque les directrices étaient intimement persuadées de l’intérêt de cette action et ont fait relais auprès des parents. Au début, l’Éducation Nationale avait plus de difficulté à dégager du temps aux directrices pour cette action. La première année, l’intervention de la Sous-Préfète de l’époque a permis de dénouer cette situation.

« C’est la persévérance et la démonstration de l’intérêt pour tous qui a été moteur ».
Une directrice d’école

Estimation CCAS

Une piste d’amélioration : s’appuyer plus fortement sur le réseau des associations de parents d’élèves et leur permettre de s’investir plus largement dans cette action.

Par ailleurs, d’autres « Accueils café » pourraient s’ouvrir dans d’autres écoles et d’autres quartiers, si besoin.

  • Des actions d’accompagnement à la parentalité complémentaires :
  • Dans le cadre du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS), le service jeunesse de la Ville a mis en place différentes actions de soutien parentalité : par exemple des activités socioculturelles, ou encore l’organisation de temps de jeux ou de bricolage entre parents et enfants, accompagnés par une animatrice.
  • Un « Point d’Accueil et d’Écoute » est également présent dans les locaux du CCAS. Une psychologue à temps plein accueille parents, enfants et familles pour toute situation de mal-être, anonymement et gratuitement.

Photo : Wikimedia Commons / Oie Blanche

Retour en haut de page