J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

L’accompagnement à la parentalité au coeur des services et établissements du CIAS

L'accompagnement à la parentalité au coeur des services et établissements (...)

Le CIAS Carcassonne Agglo Solidarité compte cinq Centres Sociaux (CS) agréés par la CAF. Trois d’entre eux sont situés en zone urbaine, un en zone périurbaine et un en zone rurale. Leurs projets et leurs actions sont ancrés au sein de territoires définis. Équipements sociaux de proximité, ils proposent des services (Accueils de Loisirs Adolescents, Médiation Sociale et Familiale, Animation Collective Familles, Point Information Jeunesse…), organisent des activités éducatives, festives et culturelles avec la préoccupation de créer du lien entre les personnes et de la cohésion sur le territoire.

Description

A l’instar de tous les services du CIAS en faveur des enfants et des familles, le Projet Éducatif est le document de référence qui guide les objectifs et les activités des CS du CIAS Carcassonne Agglo Solidarité.

« Le projet éducatif du CIAS est le fruit d’une réflexion commune entre les membres du comité de pilotage, du comité technique, et des groupes de travail de la Cohésion Sociale et de l’Enfance Jeunesse Famille. Il définit le socle du travail des professionnels, selon plusieurs axes que sont la citoyenneté, le vivre ensemble, la laïcité, l’autonomie et l’épanouissement, le développement durable, les parentalités et le partenariat, ou encore l’ouverture au monde. Ces axes sont selon moi garants d’un service public de qualité ».
Daniel Iche, vice-président du CIAS.

Chacun de ces centres sociaux, dans son axe « Animation Collective Famille », a pour mission de renforcer les liens parentaux. Pour cela, il propose des actions collectives aux familles, encadrées par des conseillères en économie sociale et familiale. Trois des actions collectives ont pour objet direct le soutien à la parentalité : les groupes de parole, les groupes d’expression, et les animations collectives avec support.

Chaque semaine, une de ces trois actions est proposée aux familles, dans chaque centre social. L’idée est que des personnes qui rencontrent les mêmes difficultés dans leur rôle éducatif puissent échanger ensemble. Toutes les personnes en charge des enfants sont conviées : parents, grands-parents, frères et sœurs majeurs. Aucune inscription n’est demandée à l’avance pour les groupes de parole. Les tranches d’âge des enfants dont il est question ou bien présents sont différentes, en fonction des thématiques à l’ordre du jour. Les créneaux horaires proposés sont quant à eux variables selon les territoires, afin de s’adapter aux besoins des habitants, et en fonction du planning de chaque centre.

Les groupes de parole

Les thématiques abordées sont ouvertes ou bien définies à l’avance, cela dépend des semaines. Selon la thématique étudiée, un intervenant extérieur peut-être convié (par exemple un diététicien sur des questions de nutrition). Un support d’animation est prévu à l’avance.

Les groupes d’expression

Aucune thématique n’est donnée à l’avance : ce temps de libre échange permet l’expression et chacun peut partager son expérience et son vécu. Le « Café des parents » fait par exemple partie de ces groupes.

Les animations collectives

Des thématiques générales sont abordées, le plus souvent en présence d’intervenants. Ou bien, ce sont des animations parents-enfants qui sont proposées : par exemple : « Comment passer un temps ludique avec son enfant ? », avec comme support le thème du Carnaval. Un support d’animation est prévu à l’avance.

Les enfants sont présents lors des animations parents-enfants.

Chaque séance est issue d’un travail pluridisciplinaire entre la CESF de référence, les autres professionnels du centre social et des autres services du CIAS (par exemple l’accueil de loisirs), et la direction. Chacun faisant remonter les problématiques et besoins constatés dans sa pratique professionnelle.

« L’idée est que ce qui est proposé par les CESF dans ces actions soit en adéquation, en complémentarité avec les autres services du CIAS ».
Alexandra Jean, Directrice adjointe pole Cohésion et développement Social

La fréquentation de ces actions est variable d’un centre social à l’autre, en fonction des thématiques abordées, selon le créneau horaire…

Un accompagnement plus individualisé est proposé aux familles lorsqu’une difficulté particulière est remarquée par les professionnels, dans le but de faire le relais avec les travailleurs sociaux extérieurs à la structure (par exemple ceux du centre médico-social). Il peut également être proposé en particulier lors de la préparation au départ en vacances (travail sur le budget des vacances, la prévention du soleil…).

En parallèle, le CIAS gère 13 établissements d’accueil du jeune enfant. Dans deux d’entre eux, dont la crèche à horaires atypiques, sont proposés des « Café parents » mensuels animés par les équipes respectives des crèches. Le CIAS a également développé un partenariat avec deux lieux d’accueils enfants-parents associatifs.

« Dans chacun des services et établissements du CIAS en faveur des enfants, de la petite enfance à l’adolescence, et des familles, nous renforçons la place des parents comme partenaires, selon le principe de la coéducation. L’éducation est en effet une responsabilité partagée entre les parents et les autres acteurs agissant au plus près de l’enfant. La prise en compte de la pluralité des familles en respectant la singularité, la diversité des besoins, de contextes de vie et de cultures de chacun, est aussi pour nous très importante ».
Maryline Cazaneuve, Directrice du pôle enfance jeunesse famille

Photo : Wikimedia Commons / Jondu11

Retour en haut de page