J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Graff : Une activité collective de lutte contre l’isolement des jeunes

Graff : Une activité collective de lutte contre l'isolement des (...)

Le PAEJ (Point Accueil Ecoute Jeunes) du CCAS, qui s’occupe de l’accompagnement social des jeunes Clermontois en difficulté d’insertion, a réalisé une fresque sur une palissade de travaux de l’établissement

Contexte

Les professionnels du PAEJ sont partis du constat que le mur de la façade du CCAS pouvait être embelli et que ce pouvait être l’occasion de mobiliser les jeunes dans une action collective ciblée.

Principaux objectifs

L’objectif est double : d’une part égayer la façade du CCAS pendant les travaux de restructuration de ses locaux et d’autre part organiser un temps d’animation collective de rencontre et de partage entre les jeunes du PAEJ.

Description

Proposée par le PAEJ DU CCAS, l’activité d’embellissement de la façade du CCAS a regroupé 8 à 9 jeunes sur une durée de 3 jours du 17 au 19 mars 2014.

Encadrés par une éducatrice spécialisée et par l’artiste grapheur Pierre LHERITIER, et bénéficiant d’un important appui matériel du service logistique du CCAS, les 9 jeunes suivis par le PAEJ ont ainsi réalisé une fresque illustrant les missions du CCAS.

Sur 9 planches cordonnées, ils ont formé un thème de l’intergénérationalité des missions sociales du CCAS. Le groupe est ainsi arrivé à la conclusion de mettre en œuvre 4 personnages « décalés », dont :

  • un bébé en cravate et costume de travail,
  • une petite fille habillée en vieille dame en train de faire du tricot,
  • un jeune adolescent barbu en body sur un pot de chambre avec une tétine dans la bouche,
  • un vieux monsieur chauve et moustachu habillé en jeune, baggy-baskets et écouteurs sur la tête.

L’objectif étant de casser les stéréotypes sur les générations, et le rapport « jeunes-vieux ».

Les locaux de la blanchisserie ont ainsi servi à abriter ce travail et le restaurant municipal ou ils ont mangé pendant ces 3 jours a permis la mise en contact entre les jeunes du PAEJ et les travailleurs handicapés de l’ESAT.

Moyens

Moyens humains :
un artiste grapheur (rémunération : 500 €), une éducatrice spécialisée (salariée du CCAS), 8 à 9 jeunes du PAEJ

Moyens matériels :
palissade de travaux et matériel de graph fournis par le DLIT (Département Logistique et Interventions Techniques) du CCAS (coût : 150 €)

Bilan

Les jeunes se sont montrés réellement investis et impliqués durant ces 3 jours complets. Ils ont fait preuve, dans l’ensemble, de motivation et de détermination. Etant dans les locaux de l’ESAT et le midi au restaurant municipal, ils ont également tissé des contacts facilement et simplement avec d’autres personnes d’horizons différents.

Estimation CCAS

Refaire le même type d’action serait fortement positif sur différents aspects et différents groupes. Un projet est actuellement évoqué du fait de nouveaux travaux en cours dans un des établissements du CCAS.

Photos : CCAS de Clermont-Ferrand
Wikimedia Commons / Fabien1309

Retour en haut de page