J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Entretien : Lila Sylviti de l’European Disability Forum

Défendre les droits des personnes porteuses de handicap en Europe

Entretien : Lila Sylviti de l'European Disability Forum

Pour l’European Disability Forum, la concertation avec les personnes handicapées est une condition sine qua non pour toute prise de décisions au niveau européen. Lila Sylviti, responsable de la communication et basée à Bruxelles, nous explique le travail d’EDF.

Qu’est-ce que l’European Disabilty Forum (EDF) et quel est son but ?

C’est une ONG qui défend les intérêts des 80 millions d’Européens porteurs d’un handicap. EDF est une plateforme unique qui réunit les représentants d’associations dont l’objet est le handicap à travers l’Europe. Notre structure est dirigée par des personnes handicapées et leurs familles. Nous avons environ 100 membres, issus de 30 pays différents.

Quelles sont vos actions principales ?

L’objectif d’EDF est que tous les hommes, femmes ou enfants avec un handicap aient les mêmes chances que les autres. Notre slogan est « Rien pour nous, sans nous », ce qui signifie que rien ne doit être décidé sans concertation avec les personnes handicapées ou les organisations les représentant. Avec tous ses membres, EDF combat la discrimination et les barrières qui empêchent les handicapés d’accéder aux droits fondamentaux. Les principes consacrés dans la Convention des Droits des Personnes handicapées des Nations Unies est au cœur de toutes les actions d’EDF. Notre champ de travail inclut une application des principes définis par les Nations Unies en Europe : la défense de la liberté de mouvements pour les personnes handicapées et un accès aux transports, l’égalité face à l’emploi, une accessibilité aux services et produits de la technologie de l’information et de la communication, pas de discrimination pour les femmes porteuses de handicap...

Pouvez-vous donner un exemple concret d’une de vos réussites ?

Depuis plus de trois ans, EDF fait campagne pour la liberté de mouvement, en appelant l’UE à adopter la loi européenne d’accessibilité (European Accessibility Act), afin d’améliorer l’accès aux produits et aux services pour les personnes handicapées. L’UE a déjà ratifié la Convention des Droits des Personnes handicapées des Nations Unies. En 2015, les Nations Unies ont examiné les progrès faits pour promouvoir les droits des PH. EDF et ses membres ont contribué au processus en présentant un rapport alternatif sur la situation de ce public spécifique en Europe et sur les décisions que l’UE doit prendre pour effectuer un changement positif dans la vie des personnes porteuses de handicap, dont l’European Accessibility Act. Parmi les recommandations émanant des Nations Unies, il était demandé que l’Europe favorise la liberté de déplacement des PH, notamment d’un pays à l’autre. Enfin, en décembre 2015, l’UE a publié une proposition de loi pour renforcer les droits des PH en termes d’accès aux produits et services dédiés. Ces droits n’étaient pas harmonisés sur tout le territoire européen. L’Acte européen d’accessibilité va permettre d’harmoniser les lois et les réglementations dans tous les pays en la matière. Il améliorera ainsi la qualité de vie des PH en leur ouvrant un accès à tous les produits et services (informatiques, construction...) à des prix plus compétitifs.

Comment travaillez-vous avec les associations nationales ?

EDF a environ 100 membres dans toute l’Europe, dont des représentants d’organisation de PH de presque tous les pays de l’UE. Nous rencontrons régulièrement nos membres, lors de notre assemblée générale par exemple. Cette année, notre AG aura lieu à Dublin en partenariat avec la fédération des handicapés d’Irlande.
Nous avons également deux réunions du conseil d’administration. Notre CA définit les priorités d’EDF et veille sur le déroulement de notre travail. Nos membres représentent diverses formes de handicap et donc d’attentes. Nous soutenons nos membres dans leur travail pour promouvoir la Convention des Nations Unies sur les Droits des personnes porteuses de handicap. Nous intervenons également auprès de nos membres pour le respect et l’application des lois européennes au niveau national.

Retour en haut de page