J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Enquête sur les CIAS : comment sont-ils organisés ?

Enquête sur les CIAS : comment sont-ils organisés ?

Le 18 octobre, la Matinée 2016 des Territoires a été l’occasion de présenter la nouvelle enquête de l’UNCCAS sur les CIAS. Menée en partenariat avec Mairie-Conseils, cette enquête souligne les nombreux enjeux liés à la Loi NOTRe pour l’intercommunalité sociale.

Cette semaine, nous vous proposons une synthèse de la première partie de l’étude : « Enquête sur les CIAS : comment sont-ils organisés ? ».

Quels objectifs derrière la création des CIAS ?

Trois raisons principales sont citées pour expliquer le transfert des compétences sociales vers l’intercommunalité et la création d’un CIAS : la création de nouveaux services / équipements (mentionnée par 57% des CIAS), la réponse à une problématique spécifique du territoire (54%) et le renforcement de l’accès aux services à destination de la population (51%).

Quels liens entre CCAS et CIAS ?

Dans 64% des intercommunalités étudiées, la création du CIAS n’a entraîné aucune suppression de CCAS. Dans les territoires disposant de CCAS, 32% des CIAS organisent des réunions d’échanges / de bilans pour mieux coordonner les compétences d’action sociale transférées.

Comment les CIAS sont-ils organisés sur le territoire ?

56% des CIAS disposent de lieux d’accueil qui leur sont propres. 7% des CIAS tiennent des permanences dans des CCAS de leurs territoires et 25% dans d’autres antennes. Les CIAS des communautés d’agglomération emploient en moyenne 279 agents, ceux des communautés de communes 48 et ceux des syndicats intercommunaux 82. Les effectifs peuvent atteindre plus d’un millier d’agents. 62% du personnel des CIAS sont titulaires de la fonction publique territoriale.

Consulter les résultats détaillés de l’enquête

Retour en haut de page