J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Debout les femmes !

Debout les femmes !

Le CIAS du Blaisois a développé une action intergénérationnelle, citoyenne et culturelle, en prolongeant sur une semaine la journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2017. Un partenariat avec les acteurs locaux, publics et privés, a permis la création, par des publics d’âges différents, de sculptures exposées sur l’espace public, permettant une sensibilisation aux thématiques des droits des femmes.

Cette action a été présélectionnée dans le cadre du Prix de l’innovation sociale locale 2017, dans la catégorie « Culture et action sociale locale ».

Contexte

Origine

Dans le cadre d’un atelier, les usagers du centre Social la Chrysalide se réunissent mensuellement avec un des animateurs du CIAS et une conseillère du Planning Familial. Ces interventions sur des thèmes concernant les femmes ont permis de constater l’importance de la transmission d’informations précises, de contribuer à lutter contre les préjugés et à valoriser l’égalité hommes-femmes. Elles ont contribué en 2016 à mettre en place une action autour de la journée des droits des femmes.

Après une première expérience en mars 2016, et suite à son bilan, les usagers ont souhaité dès octobre 2016 s’organiser avec l’accompagnement du Centre Social pour développer une deuxième édition sur une semaine complète, du 6 au 10 mars 2017.

Une bénévole du Centre Social, impliquée dans le projet a favorisé le rapprochement entre l’institutrice de l’école maternelle de son enfant et le Centre Social sur l’idée de sculptures de Nanas, à la manière de Niki de Saint Phalle.

Constats

Depuis 40 ans, les avancées des droits des femmes sont nombreuses. Beaucoup sont inscrites dans la loi, mais toutes sont loin d’être appliquées. Lutter pour les droits et l’application de ces droits ne suffit pas.

L’égalité entre les femmes et les hommes passe par l’éducation, l’information à la citoyenneté, dès le plus jeune âge, et tout au long de la vie.

Description

Principaux objectifs

La semaine « Debout les femmes » a été organisée afin de sensibiliser divers publics (enfants, jeunes, personnes âgées…) aux droits des femmes par une approche culturelle, ludique, créative et participative. L’un des temps forts a porté sur une exposition installée sur l’espace public pour favoriser la rencontre et le questionnement entre tous les habitants.

Les objectifs de l’action résident dans la préparation de cet évènement :

  • développer l’intergénération et l’accès à la culture en réalisant et en décorant des statues de femmes par des publics différents : enfants, adultes, personnes malades, habitants, bénévoles d’associations,
  • rechercher la participation, favoriser l’implication des habitants et la mettre en valeur.

Publics ciblés

  • Femmes de 30 à 50 ans bénévoles et partenaires du projet ;
  • Publics des organismes et établissements situés à proximité du centre social :
    • Enfants jeunes et adolescents,
    • Parents et personnels des écoles maternelles et ALSH,
    • Accueil jeunes,
    • Maison d’accueil de jour (malades Alzheimer et maladies apparentées) ;
  • Usagers des associations CIDFF, Planning Familial, Ligue de l’enseignement, Ligue des Droits de l’Homme ;
  • Personnes accompagnées par le Service Action Sociale et Insertion du CIAS qui fréquentent le centre social dans le cadre d’une action collective ;
  • Elus du CIAS du Blaisois de la commune de Vineuil et habitants.

Fonctionnement

Modalités

 
Constitution d’un comité de pilotage réunissant les 8 femmes impliquées et un animateur du Centre Social. Les objectifs étaient de définir et mettre en place l’action et d’organiser une action culturelle artistique pouvant se dérouler sur l’espace public.

Validation par les élus de l’idée de projet lors de la Commission « Actions et Projets » du CIAS du Blaisois du 9 février 2017. Cette commission est consultative ; elle réfléchit sur des sujets concernant les domaines liés aux services œuvrant auprès des personnes en difficultés sociales, âgées et/ou en situation de handicaps et liés à l’animation au sens large, et qui nécessitent une étude préalable à une présentation de dossiers en Conseil d’Administration.

Recherche des associations ressources nécessaires aux différents types de manifestations envisagées, faire participer le tissu local quels que soient les âges et les fédérer autour d’un projet commun.

Définition du programme de la semaine : du lundi 6 mars au vendredi 10 mars 2017 (journée internationale de la Femme le jeudi 8 mars). Le programme de la semaine « Debout les femmes » s’articule autour de plusieurs types d’actions : une exposition, un programme en journée et en soirée avec notamment deux temps forts : lancement et clôture (voir programme en annexe 3).

Le projet artistique : construction de Nanas à la manière de Niki de Saint Phalle

 
Pourquoi les Nanas ?

Les Nanas sont des sculptures de l’artiste franco-américaine Niki de Saint Phalle, qui faisait partie du groupe des Nouveaux Réalistes. Elles rappellent par leur nom une femme moderne et par leur forme la silhouette féminine, en mettant l’accent sur les rondeurs. La plupart des Nanas sont peintes en couleurs luisantes. D’une taille de 1,80 m, elles sont installées dans l’espace public.

Le comité de pilotage a décidé d’attribuer une Nana thématique à chacun des partenaires, soit cinq statues exposées dans l’espace public, à proximité des lieux d’accueil des publics accueillis par les partenaires : enfants, personnes malades, bénévoles.

Les personnes bénévoles et porteuses du projet se sont ralliées à une idée portée par les enseignantes de l’école maternelle qui ont accepté de s’inscrire à l’action globale.

La thématique de la Nana portait :

  • pour les enfants de l’école maternelle : sur la non-discrimination filles-garçons dans le sport,
  • pour le CLSH : sur les métiers femme-homme/ fille-garçon,
  • pour l’accueil jeunes : sur ce qui qualifie la femme,
  • pour la Maison d’Accueil de Jour Alzheimer : sur la femme libérée,
  • pour les bénévoles du Centre Social : qu’est-ce qu’une femme ?

C’est au Centre Social qu’ont eu lieu les ateliers de fabrication des Nanas. Six ateliers de trois heures chacun, ont été planifiés en amont de la semaine « Debout les femmes ».

Photos de quelques réalisations

 

Conception des Nana avec les bénévoles du centre social La Chrysalide

Atelier papier mâché avec les enfants de la maternelle des Girards et des bénévoles du centre social La Chrysalide

Les Nanas de l’accueil de jour Alzheimer du CCAS

Les Nanas de l’accueil de jeunes de Vineuil

Les outils pour évaluer l’action

Approche qualitative

Avec le comité de pilotage d’usagers

 
Le bilan fait apparaître une dynamique d’implication des femmes bénévoles du comité de pilotage qui doit perdurer dans la vie du service Animation et du Centre Social.

Des idées opérationnelles ont été évoquées avec notamment l’envie de reconduire cette action et de développer des temps de création artistique.

Le groupe va s’enrichir d’autres usagers pour le comité de centre, et dans l’équipe de bénévoles de la ludothèque, ou sur la préparation des portes ouvertes du Centre Social. Une fête d’été est envisagée à leur initiative.

Certaines femmes vont intégrer le Réseau d’Echanges Réciproques de Savoirs (RERS)

Avec les associations thématiques

 
Reconduite des interventions, une fois par mois du planning familial lors de l’action Petite pause.

Proposition de participation à l’action « Jouons la carte de la fraternité » avec la Ligue de l’Enseignement.

Invitation lors des représentations des Improlokos (troupe de théâtre d’improvisation) à Blois.

Projet de retravailler ensemble en novembre sur les violences faites aux femmes et en 2018 sur les droits des femmes, avec la proposition d’intégrer la manifestation blésoise « Elles ».

Avec les structures de proximité

 
Le Centre de loisirs : réflexion sur un projet en juillet autour de la cuisine et d’une fête commune à organiser.
L’Accueil jeunes : souhait de développer davantage d’actions avec les bénévoles et d’utiliser l’équipement du Centre Social notamment cuisine et ludothèque.
L’Ecole maternelle : les autres enseignantes souhaitent intégrer le Centre Social et associer les bénévoles dans leur projet scolaire 2017/2018.

L’approche quantitative

L’évaluation peut s’apprécier à deux niveaux : sur l’action spécifique de la construction des Nanas et plus globalement sur la semaine « Debout les femmes ».

Implication des acteurs du projet « Construction des Nanas »

PartenairesNombre de séancesNombre de participations
10 femmes impliquées sur la construction et l’accompagnement des partenaires 26 260
26 enfants de maternelle : et 2 enseignantes 6 168
Accueil jeunes : 10 collégiens + animatrice 8 88
Centre de loisirs : 20 enfants 9-10 ans et 2 animateurs 8 176
Maison d’accueil de jour : 14 personnes et 2 accompagnants 10 160
Total (87 participants) 58 séances 852 participations*

* On parle de participations car une personne peut être impliquée dans le projet à plusieurs reprises et de participants.

Nombre de participants à l’action « Debout les femmes » du lundi 6 au vendredi 10 mars

DateActionNombre de participants
Lundi 6 mars de 18h30 à 21h Soirée de vernissage dans l’espace public 40
Mardi 7 mars de 14h à 17h Revue de presse 8 femmes + 1 intervenant = 9 personnes
Mercredi 8 mars de 14h à 17h Après-midi métiers filles et garçons Accueil centre de loisirs et Accueil Jeunes 80 enfants et jeunes + 5 animateurs + 8 femmes + 2 intervenants = 95 personnes
Jeudi 9 mars de 9h30 à 11h30 P’tite pause 10
Jeudi 9 mars de 14h à 17h30 Fabrication des badges avec les femmes et la Maison d’Accueil de Jour 12
Vendredi 10 mars de 10h à 12h Ateliers salades 8
Vendredi 10 mars de 14h à 17h Membres de l’action collective : préparation du cocktail du soir 10
Vendredi 10 mars de 18h30 à 22h Spectacle d’improvisation 39 personnes et 6 acteurs des Improlokos = 45
Total : 229 participants

Le nombre de visiteurs de l’exposition au Centre Social et des personnes ayant vu les Nanas sur l’espace public n’est pas quantifiable.

L’action globale a réuni 1081 participations.

Moyens

Moyens humains

  • 6 agents dont un responsable du service « Animation » du CIAS du Blaisois soit l’équivalent de 2 ETP de janvier à mars 2017.
  • Autres services du CIAS : le service Etablissements avec les agents de la Maison d’Accueil de Jour, pour l’accompagnement de personnes accueillies (malades Alzheimer et troubles apparentés) les travailleurs sociaux du Service Action Sociale et Insertion avec les usagers impliqués dans l’action collective ainsi que le service Communication, pour la conception des outils de promotion de l’action.

Les partenaires opérationnels

Institution/organismeNombre de personnesNombre d’heures
Bénévoles 8 15
Planning Familial 1 576
CIDFF 1 10
Ligue de l’enseignement 1 3
Ligue des droits de l’homme 1 3
Ecole maternelle 2 16
Centre de loisirs 1 17
Accueil jeunes 1 17
Maison d’accueil de jour 2 49

Moyens matériels

La semaine s’est déroulée dans les salles de La Chrysalide du 6 mars au 10 mars.
L’exposition a été prêtée par les partenaires.
Les coûts portent sur la soirée d’inauguration, l’alimentation des ateliers cuisine, les goûters ainsi que la peinture et les divers matériaux nécessaires à la construction des Nanas.
Certaines interventions (jeux) proposées par des partenaires étaient payantes pour les organisateurs mais gratuites pour le public.

Coût de l’opération

Le coût de l’action est intégralement à la charge du CIAS du Blaisois.

IntituléCoût
Alimentation 294,34 €
Fournitures pédagogiques 354,57 €
Temps de travail des agents du service Animation calculé sur la base de2 ETP sur 12 semaines soit 900h 18 000 €
Service Communication 300 €
Services Administratifs 300 €
Occupation des locaux 500 €
Total 20 018,91 €

Valorisation du temps des partenaires et des bénévoles :

 

IntituléCoût
Valorisation du bénévolat
8 personnes x 72h = 576 heures (6h par semaine et12 semaines pour 8 personnes) coût horaire évalué à 10 € /h
5 760 €
Valorisation des partenaires

1265 heures évaluées à 20 €/h
25 300 €
Total 31 060 €

Estimation CCAS

Conseils pour mettre en place cette action dans un autre CCAS/CIAS

  • Développer la proximité avec les acteurs locaux,
  • Faire preuve d’une grande réactivité car la création demande de mettre des moyens à disposition pour mettre en œuvre les idées au cours du temps du projet,
  • Gérer l’animation du comité de pilotage d’usagers nécessite un accompagnement discret mais dynamique et régulier,
  • Être vigilant dans les contacts avec les partenaires, toujours intégrer au moins un des membres du comité de pilotage en plus de l’animateur,
  • Être souple, très à l’écoute pour développer la relation et la confiance qui libèrent la créativité et valorisent les compétences.

La mise en place d’un projet sur l’espace public (de type zone d’animation temporaire) est un outil intéressant pour aller chercher les personnes qui se heurtent à des freins pour pousser la porte d’un centre social.

Photo : Wikimedia Commons / Moreau.henri

Retour en haut de page