UNCCAS. Agir pour tout le monde, en particulier


Banque d'expériences de l'action sociale locale
La Banque d'expériences de l'action sociale locale a été conçue pour permettre la mutualisation des bonnes pratiques initiées par les centres communaux d'action sociale. Elle vise également à faire connaître le savoir-faire des CCAS et CIAS et la diversité de leurs actions locales.
Voici les 20 fiches les plus récentes

  • Un partenariat pour la prévention santé bucco-dentaire des résidents d'EHPAD - MONTPELLIER (34042)
    Une mauvaise santé bucco-dentaire a des conséquences importantes sur la qualité de vie : risque de dénutrition, perte de goût,  pathologies cardiaques, articulaires, rhumatismes… Le CCAS de Montpellier, gestionnaire de 7 EHPAD, a donc décidé une action préventive en direction des résidents de ses établissements. Pour ce faire, il a signé, le 17 septembre 2012, une convention de coopération avec l'UFR d'odontologie de Montpellier.
  • Equipe mobile de prévention de l'aggravation de la dépendance : Interlude - AUCH (32000)
    L'équipe mobile de prévention s'adresse aux personnes âgées de soixante ans et plus, en perte d'autonomie, confinées chez elles et/ou isolées, vivant seules ou en couple, mais aussi en famille si celle-ci est absente en journée. Les personnes sont admises sans que soient retenus des critères de seuil de ressources, l'action de l’équipe mobile se fondant sur le seul principe de l'état de besoin. Interlude propose un accompagnement individuel à domicile visant la convivialité, le maintien du lien social et de la mobilité (accompagnement ponctuelle pour des visites médicales, faire des courses), ainsi que des animations collectives : mobilisation cérébrale (jeux de mémoire, de parole...) et motrice (marche, aller dans un magasin, une exposition, un marché, une manifestation locale, sortie au cinéma), activités occupationnelles et ludiques...
  • Ateliers pour reprendre confiance en soi et retrouver un sentiment d'utilité sociale - DIJON (21033)
    Le quartier de la Fontaine d'Ouche est classé en zone prioritaire du fait une importante concentration de personne en situation précaire. Le centre social du quartier, géré par le CCAS de Dijon, a développé en direction de ce public un dispositif de veille, d'accompagnement et d'animation. L'atelier "Miroir de soi" propose des rencontres collectives hebdomadaires dont l'objectif est de sortir de l'isolement, nouer des lien avec d'autres participants et participer à des projet commun. C'est de l'émergence d'envies des participants qu'est né "Fées déclic" un atelier de confection à partir de matériaux recyclés dont les recettes issues de la vente des productions permet de financer des loisirs et des actions solidaires sur le quartier.
  • Une cohabitation solidaire pour répondre à des besoins d'hébergements temporaires - CHEYLARD (LE) (07160)
    Face à une double problématique : difficultés d'hébergement des jeunes en formation et en apprentissage et isolement de personnes âgées, le CCAS de la commune Le Cheylard mise sur le dispositif "cohabitation solidaire". Le principe est simple : un habitant met à disposition d'une personne en formation ou en contrat de courte durée, une chambre chez lui en contrepartie de services.
  • Plateforme mobilité-emploi - GRENOBLE (38029)
    "Etre mobile" est aujourd'hui indispensable dans une société où le monde du travail a beaucoup évolué. Le CCAS de Grenoble a donc élaboré avec la métropole, un dispositif d’accompagnement des usagers dans leur projet de mobilité, par des formations et informations sur les différents modes de déplacements : à pied, transport en commun, deux roues, quatre roues. Ce service s'adresse en particulier aux personnes en insertion professionnelle à qui elle propose du conseil individuel.
  • Prendre soin de soi à travers la pratique d’une activité physique régulière  - COLMAR (68021)
    Depuis janvier 2013, le CCAS de Colmar propose en complément de l’accompagnement social des allocataires d'aides sociales, des activités physiques et sportives permettant à ce public de se maintenir en forme et de maintenir un équilibre physique et émotionnel. A travers cette action, l'activité physique devient également une médiation pour aller vers l'autre, se remobiliser, se dépasser.
  • Auto-réhabilitation accompagnée pour mieux vivre son logement - SAINT POL DE LEON (29250)
    Une action d’auto-réhabilitation accompagnée a été mise en place avec les Compagnons bâtisseurs de Bretagne afin d’aider les locataires et les propriétaires occupants à moindres revenus, à améliorer, à rénover ou à adapter leur habitation. Selon l’état du logement et des capacités des personnes, il peut s’agir de travaux de second œuvre, ou de travaux plus légers d’aménagement et d’embellissement. 
  • U.T.O.P.I.A : lutter contre la précarité relationnelle par des actions coordonnées avec les acteurs associatifs et institutionnels du territoire - THIONVILLE (57100)
    U.T.O.P.I.A, acronyme d'union thionvilloise pour l’optimisation des pratiques inter-associatives. Ce dispositif vise à rassembler autour d’un projet de territoire cohérent l’ensemble des forces vives de Thionville : la municipalité et la quasi-totalité des acteurs associatifs et institutionnels du territoire. Cette collaboration repose sur des discussions multipartenariales suivies de montages de projets. Simple et efficace, cette méthode vise à relever collectivement le défi du mieux vivre-ensemble dans la commune, grâce à l’action conjointe de tous ceux qui œuvrent au quotidien dans ce sens. Une approche collective qui permet notamment de débloquer plus facilement les freins financiers, règlementaires et normatifs pour la mise en œuvre d’actions.
  • Un jardin comme support d’insertion sociale au sein la maison relais de Sainte-Rose - SAINTE ROSE (97439)
    La maison relais de Sainte-Rose offre 20 logements durables à des personnes très démunies en proposant un accompagnement à la resocialisation. La commune de Sainte-Rose a mis à disposition un terrain et y a aménagé un jardin solidaire, favorisant le lien social et l'insertion des résidents.
  • Une permanence d'accès aux soins et à la santé à l'épicerie sociale de Vernouillet - VERNOUILLET (28500)
    Parce que le renoncement aux soins de santé est une problématique récurrente chez les personnes éprouvant des difficultés financières, l'épicerie sociale de Vernouillet et la PASS de l'hôpital de Dreux se sont associé pour proposer des permanences à des publics spécifique, directement dans les locaux de l'épicerie sociale.
  • Favoriser l’accès au premier logement des jeunes lommois actifs - LOMME (59160)
    Ce dispositif accompagne les jeunes lommois actifs de moins de 30 ans (également le jeunes parents, depuis 2009) en leur proposant une solution de logement sous la forme d'un bail glissant.
    A cette action s'ajoute un accompagnement spécifique visant l'apprentissage de l'autonomie dans un logement.
  • Ordonnance visuelle pour faciliter l'accès à la prévention et au soin - VOULTE SUR RHONE (LA) (07800)
    Comment comprendre une ordonnance quand on ne maîtrise pas bien la lecture et la langue française? Ce projet d'ordonnance visuelle est né dans un atelier d'alphabétisation avec les publics exprimant leurs difficultés face à la gestion de leurs ordonnances médicales. L'ordonnance visuelle propose de traduire la posologie détaillée d'une ordonnance grâce à des gommettes de couleur et des pictogramme accolée sur un tableau. Un dispositif simple mais qui fait ses preuves pour faciliter les soins et la sécurité des personnes en situation d'illettrisme ou d'analphabétisme.
  • Une nouvelle forme de logement adapté aux personnes en souffrance psychique - LURE (70200)
    A Lure, le foyer de jeunes travailleurs, géré par le CCAS, a repensé son accueil pour survivre et mieux répondre aux besoins locaux. Depuis 2012, il s’ouvre à des usagers sortant de psychiatrie afin de favoriser leur réinsertion. Ce dispositif s'inscrit dans le cadre du projet "Retour à la vie sociale (Re.Vi.S.)". Les bénéficiaires, âgés de 18 à 60 ans, sont accompagnés et hébergés grâce à un dispositif renforcé s'articulant autour d'un travail partenarial avec le centre hospitalier spécialisé Nord Franche-Comté (Haute-Saône) et l'ESAT.
  • Le bonheur est dans le parc ! - ROCHETTE (LA) (73110)
    Cette action porte sur la création dans le parc du foyer logement d’un espace ludique, convivial et intergénérationnel orienté vers le maintien de l’autonomie de la personne âgée. Ce projet a été réalisé par un chantier d’insertion, composé de détenus en fin de peine, afin de créer une rencontre enrichissante entre deux publics bien différents.
  • Vivre avec un autisme à Fontenay-sous-Bois : optimisation du parcours de la personne autiste et de sa famille - FONTENAY SOUS BOIS (94120)
    Sous l'impulsion d'une volonté municipale très engagée autour du "bien vivre dans sa ville", le CCAS de Fontenay-sous-Bois, a développé un projet participatif et transversal avec les habitants, familles, différentes institutions et professionnels du handicap et plus particulièrement des troubles autistiques. Objectif : identifier ensemble les appuis, les manques, les développements nécessaires pour faciliter le quotidien, les démarches et les soins des personnes avec autisme et leurs familles. Questions de diagnostic, d’accès aux soins, d’éducation, de vie sociale, d’emploi, de logement, de disparition des parents... toutes ses thématiques ont été creusées pour y apporter des réponses concrètes.
  • La boutique solidaire "Nouvoulook" - MARCQ EN BAROEUL (59704)
    Nouvoulook : une boutique pas comme les autres! Vêtements, linge de maison, objets décoratifs, jouets et meubles qui y sont vendus proviennent tous de dons qui ont préalablement été triés et reconditionnés. Vendus a des tarifs bien plus bas qu'en magasins traditionnels, les prix sont fixés suivant le quotient familial de l'acheteur qui peut bénéficier de réduction de 25 à 90 % sur le prix fixé initialement. Mais pas question de stigmatiser! La boutique est ouverte à tous ce qui permet une véritable mixité sociale. Nouvoulook c'est aussi un atelier de relooking et customisation en préparatif d'un grand défilé de prêt-à-porter qui a lieu tous les deux ans.
  • Un jeune, un logement, un accompagnement - TARBES (65006)
    Depuis septembre 2011, le CCAS de Tarbes a développé un dispositif de logement passerelle. Il permet l'accès au logement de jeunes de 18 à 30 ans en situation de précarité ou sans ressources, qu'ils soient seuls ou en couple. Logés pour une période de 3 mois (renouvelable deux fois), les bénéficiaires sont suivis avant, pendant et à la sortie du dispositif de manière à optimiser leurs chances d'intégrer un logement de droit commun, en toute autonomie.
  • Lieu ressources pour le soutien aux personnes isolées ou souffrant de solitude. - MORDELLES (35310)
    Dans le cadre de la complémentarité de ses services pour la population âgée, le CIAS à l’Ouest de Rennes, après une étude étalée sur cinq ans, ouvre un lieu ressource pour les aidants de personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap, et pour les personnes isolées. La Longère, édifiée à partir d’un patrimoine local, est ouverte du lundi au samedi, voire le dimanche, et a la particularité d’associer des professionnels de l’action sociale,
    médico-sociale et une soixantaine de bénévoles regroupés en association. Le projet  vise à libérer du temps aux aidants pour permettre le ressourcement par des activités de créativité. Il vise à offrir les conditions d’accueil nécessaires à la création de lien social pour les seniors isolés. Ceci, grâce à une programmation culturelle reposant sur des partenariats avec des artistes locaux, l’école de musique, etc.
  • Un vestiaire itinérant à l’EHPAD - Lille (59000)
    Le concept de ce magasin se base sur la récupération et l’optimisation de vêtements d’occasion qui sont ensuite mis en valeur par l’installation éphémère d’un commerce installé dans les six différents établissements de l'EHPAD. Une opportunité pour les résidents de bénéficier d'un vêtement qu'ils choisissent eux même, dans un univers recréé pour se rapprocher au mieux d'une boutique de prêt à porter ordinaire.
  • Le bistrot de l’EHPAD - PARENTIS EN BORN (40160)
    Un vrai bistro dans un EHPAD. L'idée du projet est de rassembler les personnes en situation de vulnérabilité autour d'événements culturels et conviviaux programmés dans le bistrot de l’EHPAD afin de lutter contre l’isolement, de tisser un lien social et d’orienter, le cas échéant, le public vers les services utiles. Cet espace contribue à l'ouverture de la maison de retraite sur l'extérieur.

 Facebook/unccas    @unccas     |     Contact - Rechercher - Plan du site - Charte d'utilisation - English website - Deutsch web-seite