UNCCAS. Agir pour tout le monde, en particulier


Banque d'expériences de l'action sociale locale

La Banque d'expériences de l'action sociale locale a été conçue pour permettre la mutualisation des bonnes pratiques initiées par les centres communaux d'action sociale. Elle vise également à faire connaître le savoir-faire des CCAS et CIAS et la diversité de leurs actions locales.

Prévention et lutte contre l’isolement des personnes âgées


Dernière mise à jour de cette fiche : 12/11/2012
Date de début de l'action : 02/01/2012

Contexte
Depuis 2002, quelques bénévoles proposent à la coordination gérontologique du CCAS de Suresnes d’aller rendre visite à des personnes âgées, leur apporter soutien et compagnie.

Chaque été depuis 2004, un dispositif de prévention des risques de canicule est mis en œuvre par le CCAS. Dans ce cadre, les personnes âgées qui le souhaitent sont répertoriées selon leur niveau de fragilité et reçoivent, de juin à août inclus, une attention particulière qui se traduit par des appels téléphoniques et des visites à domicile. Un contact régulier s’instaure entre les agents dédiés au dispositif et les personnes âgées inscrites. On remarque souvent qu’au-delà de conseils sur la prévention des risques liés à la chaleur, les personnes inscrites sont en demande de conversation.

Un travail d’analyse des besoins sociaux réalisé par le CCAS de la Ville de Suresnes en 2010 révèle qu’il existe, notamment dans la population la plus âgée, un malaise lié à une solitude subie. L’étude des besoins en gérontologie, effectuée la même année à l’échelle intercommunale par un consultant extérieur, révèle la même problématique d’isolement social parmi les habitants les plus âgés.

Les rapports de recherche les plus récents sur la santé mentale, le bien-être et le bien-vieillir, reconnaissent et préconisent parallèlement quelques facteurs aux impacts positifs. Le développement des relations sociales, de l’estime de soi, des compétences d’adaptation, d’apprentissage et de transmission, est recommandé au Secrétariat d’Etat chargé de la Santé en 2011. La Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques, mais aussi des revues spécialisées dans le domaine de la gériatrie, de la santé, de la psychologie, publient des conclusions semblables.

Le service personnes âgées du CCAS de Suresnes décide donc d’ajouter une question facultative sur les fiches d’inscription au Plan canicule 2011. Indiquant sa « finalité de mettre en place un suivi par des bénévoles des personnes âgées les plus isolées », le service personnes âgées demande aux habitants de plus de 75 ans s’ils souhaitent être contactés régulièrement en cours d’année, si oui à quelle fréquence, pour éviter la rupture du lien établi de juin à août.

Pour répondre aux personnes qui souhaitent effectivement une continuité de dialogue et de lien social et développer le projet de lutte contre l’isolement, le CCAS de Suresnes embauche en janvier 2012, année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle, une chargée de mission dédiée au repérage et au suivi des personnes âgées isolées.

Description

L’objectif du projet est de permettre aux personnes âgées qui le souhaitent de participer à la vie de la cité et de s’intégrer aux réseaux culturels, sociaux et solidaires qui leur correspondent. L’initiative a pour principales finalités : la cohésion sociale et l’interconnaissance entre tous les âges au niveau collectif, l’amélioration de la qualité du vieillissement au niveau individuel.
Pour ce faire, le développement du projet inclut trois types d’interlocuteurs, auprès desquels plusieurs axes de travail sont développés :

Les personnes âgées isolées sur le territoire communal :
- prise de contact par téléphone ou par courrier,
- rendez-vous individuels pour évaluer l’isolement et recueillir les demandes,
- informations et propositions personnalisées en lien avec les demandes,
- suivi des réalisations et des impacts, ainsi que de l’évolution des demandes, par contacts réguliers notamment par téléphone.

Les bénévoles :
- recherche et mobilisation de bénévoles pour aller rencontrer des personnes âgées,
- engagement sur des missions de visites régulières à une ou deux personnes âgées pour dialoguer, apprendre, transmettre, faire-ensemble selon les choix,
- suivi et évaluation : formations, réunions collectives, rendez-vous individuels.

Les partenaires (institutionnels, associatifs, publics et privés) :
- identification et présentation du projet pour la mise en œuvre du repérage,
- définition d’indicateurs liés à l’isolement des personnes âgées,
- accord sur des projets communs et engagements réciproques,
- animation et développement des partenariats.

Les propositions faites aux personnes âgées pour rompre leur isolement : 
- contacts réguliers par téléphone entre les personnes âgées et la chargée de mission,
- mise à disposition et diffusion de l’offre de loisirs et de culture à Suresnes, en fonction des centres d’intérêt évoqués par chacun. Les orientations sont coordonnées et suivies avec les partenaires concernés,
- inviter les personnes âgées isolées à prendre part aux manifestations organisées par les partenaires du domaine de la culture, des loisirs et de la solidarité, et assurer la coordination pour faciliter les participations,
- organiser des évènements particuliers qui répondent aux attentes des bénéficiaires et leur donnent l’occasion de se rencontrer : transmission d’histoire, jeux de société, formation informatique, cuisine…
- proposer aux bénéficiaires volontaires des visites bénévoles de partage à domicile, ou d’accompagnements en sortie : recueil des souhaits et centres d’intérêt des personnes âgées isolées et des bénévoles disponibles pour aller à leur rencontre, mise en relation de bénéficiaires avec un ou plusieurs bénévoles, mais aussi avec d’autres bénéficiaires, selon les aspirations de chacun, valorisation des échanges de savoirs et savoir-faire, des dialogues interculturels, intergénérationnels…

Moyens

Moyens humains :
- 1 chargé de mission (attaché territorial) à temps plein,
- 1 psychologue animant un groupe de parole (agent interne),
- 10 bénévoles actifs au 30 mai 2012.


Budget : 25 220 euros (rémunération du chargé de mission et formation des bénévoles :
Bilan

Parmi les personnes âgées repérées comme étant isolées, 85 % de celles qui ont été contactées se sont inscrites au plan de lutte contre l’isolement : 45 sont, depuis février-mars 2012, en lien régulier avec la chargée de mission par téléphone :
-  38 ont été rencontrées à domicile,
- 21 ont été orientées vers des partenaires, mises en relation avec des bénévoles, ou invitées à des évènements particuliers en lien avec leurs centres d’intérêt.

- 21 bénévoles potentiels ont été rencontrés : 
- 5 n’ont pas pu s’inscrire dans le projet ou se sont désistés,
- 8 personnes seront devraient être disponibles à partir de cet été (principalement des étudiants),
- 8 sont effectivement actifs.

- 100 partenaires ont été identifiés : 70 ont été contactés, 30 rencontrés. 14 d’entre eux ont déjà coopéré au plan de lutte contre l’isolement :
- coopération sur une action de sortie d’isolement,
- orientation du public vers des services municipaux ou associations de culture et loisirs,
- aide à la mobilisation et à la formation des bénévoles.

Etapes suivantes, outre le développement des axes engagés :
- déterminer avec chaque partenaire des indicateurs permettant de repérer les personnes âgées isolées,
- poursuivre les actions de sensibilisation auprès des partenaires et de la population, ancrer dans le temps les thématiques de prévention de l’isolement et de construction de lien social, 
- construire des outils d’évaluation, qualitatifs et quantitatifs.

Difficultés rencontrées et pistes pour y remédier :
- soucis de mobilité d’une partie des personnes qui souhaitent sortir de l’isolement,
Recherche de solutions pour recréer du lien social à domicile, et de moyens de déplacement pour les rendez-vous ponctuels à l’extérieur.

- difficultés à mobiliser et fidéliser les bénévoles,
Proposition d’actions en lien avec les centres d’intérêt des bénévoles, formations liées à leurs activités et valorisation de leurs expériences.

- rétractations de dernier moment, des bénévoles et des bénéficiaires,
Mise en place progressive d’une relation de confiance, respect des temps de réflexion, prise en compte des propositions, échanges de pratiques avec les partenaires également en lien avec des bénévoles et des personnes âgées.

Estimation CCAS

Si le projet est encore trop récent pour en évaluer les impacts et la satisfaction, les actions menées pour réduire et prévenir l’isolement des personnes âgées semblent bien accueillies. Personnes âgées, bénévoles et partenaires s’y inscrivent progressivement et les premiers résultats sont encourageants au regard de l’objectif final recherché.

Réussites actuelles :
- lien téléphonique régulier de la chargée de mission avec une cinquantaine de personnes âgées isolées qui en ont émis la demande,
- mise en lien de personnes âgées isolées entre elles pour le partage d’activités : bridge, Scrabble…
- mise en relation de bénévoles avec des habitants âgés autour de centres d’intérêt communs : dialogues sur l’art, visites de convivialité…
- contribution de quelques habitants âgés et isolés à la préparation d’une exposition sur l’évolution de Suresnes : rencontre intergénérationnelle entre « anciens » habitants et jeunes volontaires Visite de l’exposition au mois de juin 2012,
- jeux de société animés par des ludothécaires: réunion à cette occasion de personnes âgées isolées et de bénévoles habitant le même quartier.

Bénéfices supplémentaires escomptés :
- repérage chez les personnes âgées isolées de besoins nécessitant d’autres actions que celles du lien social et de prévention de l’isolement,
- coordination avec les partenaires, favorisant l’accès aux droits et aux services,
- resserrement des liens sociaux entre et avec les personnes âgées, mais aussi entre et avec les bénévoles et les membres des services et des associations partenaires,
- resserrement des liens familiaux par la sensibilisation au phénomène d’isolement et par l’intérêt que peut susciter le développement de partages avec des bénévoles externes à la famille.







Action menée par
Le CCAS de SURESNES
2 rue Carnot
92151 SURESNES
Tél : 01.41.18.38.52
Fax : 01.41.18.38.51
E-mail : Cliquez ici

Personne(s) ressource(s)

Bénédicte Vignol, chef du service personnes âgées
T : 01 41 38 88 78
Marion Louyot, chargée de mission repérage et suivi des personnes âgées isolées
T : 01 41 38 88 06



Public(s) visé(s)
 · personnes âgées
 · personnes isolées


Partenaires
Partenaires opérationnels

Collectivités territoriales : conseil général des Hauts-de-Seine
Services municipaux : politique de la Ville, maison de la vie citoyenne, communication, police municipale, pompiers, bailleurs sociaux, centre médical municipal, médiathèque… 
Associations : Suresnes animation, information jeunesse, ludothèque, cyberespace, France Bénévolat, Croix-Rouge, Cécile Sala pour la qualité de vie des malvoyants, Société historique de Suresnes, comité d’animation et de loisirs des Chênes, les Veillées communales de Suresnes, associations de soins à domicile…
Partenaires privés : bailleurs, maisons de retraite, petits commerces, pharmacies, la poste, hôpital, centre médico-psychologique, médecins de ville…



Partenaires financiers
Aucun.

Fiche réalisée avec le soutien de :

 Facebook/unccas    @unccas     |     Contact - Rechercher - Plan du site - Charte d'utilisation - English website - Deutsch web-seite