UNCCAS. Agir pour tout le monde, en particulier


Banque d'expériences de l'action sociale locale

La Banque d'expériences de l'action sociale locale a été conçue pour permettre la mutualisation des bonnes pratiques initiées par les centres communaux d'action sociale. Elle vise également à faire connaître le savoir-faire des CCAS et CIAS et la diversité de leurs actions locales.

L'accompagnement des malades d'Alzheimer


Dernière mise à jour de cette fiche : 27/10/2009
Date de début de l'action : 01/01/2008

Contexte

Le CIAS du Blaisois a créé un accueil de jour Alzheimer qui, après avoir obtenu les autorisations nécessaires, a ouvert ses portes en novembre 2008. D’une capacité de 8 à 12 places, l’accueil mobilise une Infirmière et deux aides-soignantes. Un médecin coordonnateur, mis à disposition par le Centre Hospitalier de Blois par une convention de partenariat, est chargé d’apporter une expertise médicale au suivi des personnes accueillies.

Parallèlement à cette réalisation, le CLIC du Blaisois a organisé un accompagnement destiné à soutenir les aidants familiaux, proches des personnes âgées dépendantes. Par ailleurs, une salle d’éveil et de relaxation (salle Snoezelen) a été installée au centre social de Vineuil. Utilisée en séance, en compagnie d’un soignant ou professionnel formé à la méthode, cette salle permet d'entretenir les fonctions sensorielles et cognitives de la personne âgée dépendante en lui proposant un moment de détente propice à l’échange. Une expérience primée pour l'appel à projet ELISAN/Fondation Médéric Alzheimer.

Description
Les objectifs des différents dispositifs mis à disposition sur la communauté de communes du Blaisois sont : la prise en charge globale des personnes affectées de la maladie d’Alzheimer, le soutien des familles et des aidants et l’accompagnement individualisé au plus près du public concerné.

L'accueil de jour
La maison d’accueil de jour est dédiée aux personnes malades et à leur famille. Elle répond à trois objectifs principaux :

- Contribuer à préserver l’autonomie des personnes par la stimulation à la réalisation des actes de la vie quotidienne. Stabiliser et retarder l’évolution de la maladie par la mise en place de stimulation cognitives et d’un projet de prise en charge individualisée.

- Offrir un moment de répit à la famille, afin de prévenir l’épuisement de l’aidant et la survenue des situations de crise. Proposer à la famille des moments d’échanges et de conseils avec l’équipe soignante, mais aussi des moments de rencontres conviviaux et informels avec les autres familles.

- Resocialiser les personnes malades, en leur permettant de nouer des contacts lors d’activités collectives, au cours desquelles elles pourront exprimer ce qu’elles ressentent, ce qu’elles veulent et ce qu’elles pensent.

Ces trois objectifs sont tournés vers un même but : permettre un maintien à domicile heureux pour la personne malade comme pour l’aidant, le plus longtemps possible


Une situation géographique et une architecture réfléchies
Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer accueillies ont un besoin de socialisation, de communication, de rompre la monotonie ou l’isolement du domicile, dans un cadre rassurant. C'est pourquoi un effort particulier a été fait au niveau archtectural de la structure d'accueil.
Le cadre où a été implanté l'accueil a été murement réfléchi. La maison d’accueil de jour est situé au coeur d'une agglomération de 6 300 habitants, le lieu est calme et entouré de pelouses et d'arbres. La zone choisie est a proximité des centres d’intérêt des personnes âgées et d’infrastructures administratives telles que la Poste, l’école ou la bibliothèque.

Outre le fait que les locaux sont adaptés aux normes et à la règlementation en vigueur, l'architecture du batiment est spécialement adaptée aux personnes désorientées. La lumière naturelle a été privilégiée (patio conçu comme un puits de lumière), la déambulation a été aménagée utilement (accès à une terrasse extérieure, possibilité de déambuler autour de l’espace sanitaire), les couleurs, les sons et les senteurs ont été étudiées pour stimuler les fonctions sensorielles des personnes accueillies. Enfin, le choix du mobilier et du décor cherche à renforcer l'estime de soi et le sentiment de protection. L’ensemble du centre d’accueil de jour couvre une surface de près de 210 m².


Les activités
Dans le cadre du projet de prise en charge individualisée, plusieurs types d’activités sont proposés.
- Stimulations à visée thérapeutique : stimulation cognitive, individuelle ou en groupe (atelier mémoire, réminiscence, orientation spatio-temporelle, mémorisation, logique...) et stimulation des sens individuelle (massage, art-thérapie, musicothérapie, espace Snoezelen...).

- Activités de resocialisation (sorties, événements festifs, activités récréatives en groupe...).

 

Le projet Snoezelen
En 2008, le conseil d’administration du CIAS du Blaisois, en partenariat avec Agglopolys, initie un nouveau projet d’équipement à Vineuil : Un centre social (avec le soutien de la CAF), un accueil de jour Alzheimer et troubles apparentés (ouvert fin 2008 sous autorisation conjointe du Conseil général et de la DDASS), l’ensemble de l’immeuble portant le nom de « la Chrysalide ».
Plusieurs fois abordée en conseil d’administration, la salle d’éveil sensoriel (salle Snoezelen) a été équipée en mars 2009. Elle est constituée d’un équipement propre à stimuler les fonctions cognitives, sensorielles et physiques et permet aux professionnels formés à la démarche Snoezelen, d’améliorer le confort et le comportement par la stimulation des personnes suivies. Les activités effectuées en salle reposent sur la relaxation, la découverte et l’intéractivité.  

La première session de formation (réalisée à destination des médecins, soignants et paramédicaux) s'est déroulée en mai-juin 2009. Les premiers accompagnements ont débutés en juillet 2009.


L'aide aux aidants
Le projet d’aide aux aidants est né d’une volonté de soutenir les proches dans l’accompagnement de leur parent affecté de la maladie d’Alzheimer. En Loir-et-Cher, 4 000 personnes sont identifiées comme affectées par cette maladie. L’isolement est l’un des principaux facteurs de stress et de fatigue. Accompagner les aidants répond à des enjeux importants en matière de santé publique. En effet, soumis à des difficultés matérielles et physiques, les aidants peuvent montrer des signes d’épuisement susceptibles de nuire à leur bonne santé actuelle et future.


Ce soutien a pris la forme de conférences d’information à destination du public et des professionnels, de groupes de paroles animés par des travailleurs sociaux du Conseil Général et de la MSA, de séances de relaxation animés par une infirmière. Ce projet a vu le jour au cours de l’année 2008 et s’est renouvelé en 2009.

La communication autour du soutien aux aidants repose sur plusieurs supports : articles dans la presse locale, par envoi de courriels et de courriers aux professionnels recensés par le Clic (médecins, structures sociales et médicales, aides-à-domicile, aides-soignantes), distribution de plaquette d’information chez les artisans et commerçants.

Moyens
1 infirmière
2 aides soignantes
1 médecin coordinateur mis à disposition par le centre hospitalier de Blois

Budget :
Aide aux aidants : 14 250 euros
Espace Snoezelent : 30 000 euros (équipement + formation)

Bilan
Points positifs :
Les dispositifs proposés par le CIAS du Blaisois constituent un programme global de réponses pour affronter la maladie d’Alzheimer.

L’accueil de jour est situé dans un centre ouvert sur l’extérieur, les bénéficiaires sont souvent invités à participer à des actions ouvertes à un plus large public, ainsi qu’aux familles.

L’espace Snoezelen entre dans une offre de prise en charge globale et permet une approche thérapeutique différente. Il représente au niveau local un pari audacieux d'autant que la méthode Snoezelen, qui a déjà fait ses preuves, reste encore peu développée au niveau européen.

L’aide aux aidants est une action qui a rencontré un vif succès sur le plan local (environ 140 participants sur plusieurs séances).

L’ouverture d’une structure médico-sociale par le CIAS du Blaisois offre un partenariat intéressant avec le secteur sanitaire.

Ces dispositifs entrent dans les principes du plan Alzheimer 2008-20012 notamment dans l’axe « Améliorer la qualité de vie des malades et des aidants ».

Difficultés :
L’organisation d’un suivi stable reste difficile à constituer : les bénéficiaires sont assez rapidement orientées vers des structures médicalisées. L’accueil de jour constitue néanmoins une étape décisive dans la préservation des fonctions physiques et cognitives.

Estimation CCAS

Le projet Snoezelen est innovant. Fondé sur des recherches entreprises dans les années 80 pour l’accompagnement de la personne handicapée, il propose une activité apaisante qui cherche à préserver les fonctions cognitives du bénéficiaire. Il s’agit d’un pari audacieux dans un contexte local qui ne connaît pas forcément ce mode d’accompagnement (méthode proche souvent utilisée dans des structures fermées au public : IME, EHPAD). Il permet aux accompagnateurs de proposer une activité aux personnes dont les facultés sont les plus touchées.

 

L’aide aux aidants est un projet qui a rencontré un vif succès sur le plan local (environ 140 participants répartis sur plusieurs séances). L’accompagnement des familles aidant leur proche (particulièrement à domicile) est un enjeu de santé publique. En effet, les aidants sont fragilisés par les difficultés rencontrées et leur santé est soumise à rude épreuve. Si le maintien à domicile doit être privilégié, il apparaît nécessaire de proposer des alternatives aux familles.    







Action menée par
Le CIAS de BLOIS
4 rue des Cordeliers
BP 79
41004 BLOIS
Tél : 02.54.57.41.20
Fax : 02.54.56.11.55
E-mail : Cliquez ici

Personne(s) ressource(s)

Nicole Brossard, directrice du CIAS
T : 02 54 57 41 20 / F : 02 54 56 11 55 / E-mail : cliquer ici
Sandra Maigre, assistante
T : 02 54 57 41 35 / E-mail : cliquer ici
Anne Murat, responsable de la Salle Snoezelen au centre social de Vineuil
T : 02 54 45 54 70
Christine Fulachier, responsable du CLIC
Hugues Gond, responsable de la Maison d’accueil de Jour  



Public(s) visé(s)
 · personnes âgées
 · personnes handicapées


Partenaires
Partenaires opérationnels

Le CIAS, le Centre Social la Chrysalide, la maison d’accueil de jour « la Chrysalide », le Centre Local d’Information et de Coordination du Blaisois.
Aide aux aidants : MSA, AG2R, Conseil Général
Accueil de jour : Hôpital de Blois
Snoezelen : Hôpital de Blois, Entraide Naissance Handicap, APF (deux associations d’accompagnement à domicile).



Partenaires financiers

AGGLOPOLYS, DDASS, Conseil Général, AG2R, Reunica



Fiche réalisée avec le soutien de :

 Facebook/unccas    @unccas     |     Contact - Rechercher - Plan du site - Charte d'utilisation - English website - Deutsch web-seite