J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Accompagnement à la scolarité et à la parentalité

Accompagnement à la scolarité et à la parentalité

Le CCAS de Castelsarrasin, avec le soutien financier de la Caisse d’Allocations Familiales, dans le cadre du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS), propose une action d’accompagnement à la scolarité et d’aide à la parentalité

Description

Des accompagnateurs diplômés (du baccalauréat à bac + 2) encadrent des enfants de CP, CE1 voire de CE2, ciblés par les enseignants et à la demande des parents, de septembre à juin tous les soirs (sauf le mercredi) de 17h30 à 18h30 dans 6 écoles primaires publiques de la commune. Chaque groupe est constitué de 10 enfants maximum, afin de nouer un contact privilégié avec eux et leur famille. Au total, entre 60 et 75 enfants sont accompagnés par an.

Afin de ne pas cantonner l’action à l’accompagnement scolaire, les séances du vendredi sont consacrées à des activités ludiques comme des lectures de contes, des ateliers théâtre, origami, bricolage ou encore jardinage.

En cours d’année, des moments festifs sont organisés avec les familles : par exemple, un bal costumé pour Mardi gras, réunissant les enfants inscrits sur les six écoles ainsi que leurs parents et frères et sœurs. Ou bien un goûter en extérieur en juin pour clore l’année. Chacune des manifestations est l’occasion pour les familles de faire partager des desserts préparés par leurs soins.

« Il est essentiel que les parents soient pleinement associés à l’action. Les accompagnateurs échangent avec eux chaque soir et s’ils le souhaitent, ils peuvent venir ponctuellement assister aux séances ».
Sandrine Guibert - Coordinatrice du CLAS.

Parent(s) et enfant sont systématiquement signataires d’un contrat d’engagement d’assiduité. De nouveaux enfants peuvent intégrer le groupe de soutien en cours d’année si besoin. En général, les bénéficiaires de l’action restent toute l’année scolaire.

« Nous n’avons pas besoin de faire de communication particulière : les enseignants informent les parents des enfants en difficulté et le bouche à oreille fonctionne bien. A chaque rentrée scolaire, le démarrage de l’action est très attendu ».
Sandrine Guibert - Coordinatrice du CLAS

Photo : Wikimedia Commons / Majorstuen

Retour en haut de page